Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 09:37
Mairie annexe des Sables d'Olonne à La Chaume  où se tint ce conseil municipal

Mairie annexe des Sables d'Olonne à La Chaume où se tint ce conseil municipal

AMÉNAGEMENT DU SITE DU CAMPING DES ROSES : DES FLEURS MAIS AUSSI DES ÉPINES

 

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/11/les-sables-d-olonne-conseil-municipal-du-3-novembre-2015-le-grand-calme-puis-une-petite-tempete.html

 

Après la première vague, une seconde tempête sur le thème "LOTISSEMENT COMMUNAL DES ROSES DISPOSITIF DE VENTE DES TERRAINS" s'est abattue sur la salle de la mairie Annexe de La Chaume pour ce conseil municipal.

 

19 PREMIERES PARCELLES à 250 EUROS LE M²

 

Geoffroy de BAYNAST adjoint chargé de l'urbanisme a exposé les grands principes de cet aménagement : un grand parc public et un habitat accessible aux jeunes ménages.

Il est parti de ce triste constat de la ville aux 3 800 habitants âgés de plus de 80 ans et du fait qu'auparavant c'étaient des classes qui fermaient maintenant ce sont des écoles !

Faut-il faire des Sables d'Olonne une ville "gérontologique" de plus de 80 ans ? La municipalité ne se satisfait pas de ces constats.

Pour cet aménagement, 3 objectifs :

1) repeupler les Sables d'Olonne en attirant de jeunes couples en offrant des terrains à prix accessibles à de jeunes couples sur un site attractif en centre ville, prés de la plage, des écoles, du marché Arago...

Les 19 premières parcelles de la première tranche allant de 159 m² à 231 m² seront cédées sous conditions déterminées dans une Charte au prix de 250 € le m².

 

2) préserver les intérêts de la commune

En organisant l'autofinancement de l'aménagement avec les rentrées financières de la vente des parcelles du site et en incluant dans l'acte de vente des clauses anti spéculatives garantissant que l'acheteur restera dans les lieux durant au moins 17 ans et en "sanctionnant" financièrement les départs (reventes) éventuels des acquéreurs avant la fin de cette prériode de 17 ans,

 

3) la Ville des Sables d'Olonne aura un droit de regard sur l'aspect architectural et s'adjoindra l'assitance d'un architecte en vue d'avoir un ensemble de maisons de ville avec une "architecture raisonnée et cohérente" avec l'ensemble du site.

 

L'adjoint a rappelé l'ensemble des conditions imposées aux candidats acquéreurs qui figureront dans la charte : âge des accédants, primo-accédants, origine géographique, conditions de revenus...de l'acquéreur ...

Le planning est serré puisque la commune espère pouvoir mettre les parcelles en vente pour l'automne 2016.

 

UNE VENTE A UN PRIX  INFÉRIEUR AU PRIX FIXÉ PAR LE SERVICE DU DOMAINE

Le service du Domaine a estimé le prix du terrain à 550€ hors taxe le m²

Le prix de cession proposé à l'acquéreur sera de 250 euros TTC

On mesure l'effort financier de la collectivité.

 

L'OPPOSITION DE DROITE MAINTIENT SON DÉSACCORD

C'est par la voix de Jean-Noël LANDAIS que l'opposition de droite exprime  son désaccord ;

1) en critiquant le dossier incomplet : il manque une annexe

2) le terrain n'est pas actuellement vendable car c'est une propriété de la ville qui est donc inaliénable tant qu'il n'y a pas eu de procédure de "déclassement "

3) la vente à perte est interdite,

Cela revient à accorder une subvention à 19 familles de 1.495 000 euros créant ainsi "une rupture d'égalité entre les citoyens"

L'opposition demande donc que cette délibération soit retirée.

 

Les réponses de  Geoffroy de BAYNAST ouvrent un débat qui de technique va devenir plus politique.

Il n'est pas question de déclasser aujourd'hui le terrain occupé jusqu'à la fin de l'année par l'exploitant du site CHADOTEL. Le déclassement sera réalisé en son temps.

Les subventions illégales et la vente à perte ne peuvent être invoquées pour un terrain acquis par la ville en 1875.

Celle-ci fera valoir un motif d'intérêt général pour ne pas adopter l'estimation du service du Domaine : "rajeunir la ville "

 

L'opposition de gauche par la voix de Didier VASSET vient au secours d'un projet qu'il ne faut pas "faire capoter"."Nous réclamons du logement social ou du locatif social" ..."C'est un bon projet" "qui va dans le bon sens"...il appelle l'opposition de droite à la raison "Pourquoi ne pas essayer de travailler ensemble, pourquoi ne pas essayer...."sur ce projet porteurs d'espoirs."

 

Le maire Didier GALLOT reprend la main et la parole en rappelant les échecs de la précédente municipalité avec la construction de "grands appartements dans des immeubles collectifs". Ceci ne correspond pas aux besoins des jeunes.

"On a décidé d'agir, d'avoir un moyen de modifier la tendance"....Les emplois nous les avons...et de citer la Cabaude et les employeurs se plaignent que leurs salariés ne trouvent pas à se loger près de leur lieu de travail.

 

"NOUS AVONS VOULU CHANGER"

"On a essayé de faire quelque chose. Nous revendiquons ce projet...nous assumons politiquement ce projet ", et de marquer sa différence avec la méthode de son prédécesseur et de l'ex adjoint Loïc PERON qui voyaient un projet à 10 ans.

Une nouvelle fois sur ce projet il est rejoint par Gérard MERCIER de l'opposition de gauche "nous soutenons ce projet qui repeuple une ville, pratique la mixité sociale, ce qui n'est pas facile"

Il élargit le débat en espérant pouvoir discuter pour redynamiser la population au niveau de la Communauté de Communes et au niveau du bassin de vie pour lequel "nous devons faire un projet"

 

...et le maire Didier GALLOT de conclure le débat :

"Les Sables c'est le coeur, les autres sont des bourgs ruraux " le problème c'était "Les Sables d'Olonne, la Ville à la Mer"

Il revient sur les deux projets phares de cette mandature le pôle universitaire et ce projet camping des Roses.  "J'attends beaucoup de cette implantation universitaire. Nous aurons essayé et ce sera à mettre au crédit de cette mandature".

Une dernière fois Geoffroy de BAYNAST revient au coeur de cette délibération et rappelle l'extrême prudence pour la mise en oeuvre de la première phase de ce chantier qui ne concerne que 19 lots.

La délibération est votée...seule, l'opposition de droite s'abstient.

Une tempête dans un verre d'eau,

Les oppositions ont joué leurs rôles...un peu d'huile dans les rouages et le débat démocratique serein finira par s'instaurer aux Sables d'Olonne si...

 

Pour tous renseignement sur ces parcelles : 02 51 23 16 78  service urbanisme de la ville des Sables d'Olonne

roses@lessablesdolonne.fr

candidatures ; du 9 novembre au 22 décembre 20105

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REGUIGNE REGIS 11/11/2016 16:09

Au 9/11/2016 sur les fameux 19 premiers lots attribués , seules 10 pancartes déclaratives annoncent des Permis de Construire . Donc , à l ' heure de la mise en vents des lots suivants ( combien ? ) le pari sur l ' afflux de jeunes ménages là semble , pour le moins , optimiste . Il est vrai que : " qui peut le plus peut le moins " ; est - ce le cas présent ? Quand aux 5 personnes en moyenne annoncées sur chaque maison , où sont - elles donc ? Relire Ouest Franc , Les Sables du 21/11/2014 !

CACO 12/11/2015 22:38

Nous espérons conserver la chance de notre liberté acquise chèrement, nous espérons être toujours présents lors du bilan et nous espérons que vous serez là pour qu'on fasse ensemble le bilan

REGUIGNE REGIS 21/01/2016 19:19

Avec plaisir ; nous ferons donc , ensemble , le bilan des arrivants , ( 95 ! ) sur les 19 premiers lots ; n ' est - ce pas les amis ?

REGUIGNE REGIS 12/11/2015 08:09

Alors , maintenant que vous connaissez la problématique de " l ' annonce " " optimiste " du membre de la Municipalité sur le taux de remplissage du lotissement le 21/11/2014 ; dîtes nous , ici , si vous vérifierez le nombre de personnes pour les 19 lots , à savoir les 95 ( obligatoires , sauf " embrouille " ) et quel comportement vous aurez si les 95 n ' y sont pas ?

REGUIGNE REGIS 11/12/2015 12:43

Alors , quelle tendance ?

REGUIGNE REGIS 11/11/2015 07:50

Amis de CACO ; serez - vous assez vigilants pour vérifier , dans le cas présent , selon l' adage : " chose promise , chose due ! " ?
L ' affirmation du 21/11/2014 , dans les colonnes de Ouest France , édition locale , par Mr de BAYNAST , maire-adjoint à signature , engage la responsabilité du maire ; donc , sur la base annoncée : 50 maisons feront 250 habitants ; pour les 19 premiers lots cela fait donc 250:50x19=95 ! Dès la liste des candidats remplie , vous aurez tout loisir de demander LES CHIFFRES ; et alors , honte à celles et ceux qui couvriraient l' abus , le prétexte , pour nous " éliminer " ! Vous les verriez sortir de quel chapeau de magicien les 19 jeunes ménages avec une moyenne de 3 enfants chacun ? Tout cela sans omettre de tenir compte des réalités actuelles , à savoir le nombre croissant de familles mono-parentales , elles pourront " candidater " , ici cela ne fera que diminuer le nombre moyen d' habitants par maison ! Bientôt , je compte sur vous pour révéler AU GRAND JOUR PAR TOUS MEDIAS la " supercherie " . Je suis persuadé de ne pas me tromper ; ce serait tellement plus confortable par monsieur le maire .
Régis Réguigne , Sablais .

REGUIGNE REGIS 10/11/2015 19:14

Virés , sans ménagements , que nous sommes du camping des roses , car désormais ex propriétaires d ' un chalet , désarticulé les 2 et 3/11/2015 ; nous demandons ( exigeons ! ) le nombre exact de personnes , adultes et enfants compris , que les " jeunes ménages " ( âgés jusqu' à des 45 ans ! ) sélectionnés représenteront . Mr de Baynast à déclaré à Ouest France du 21/11/2014 : 50 maisons qui feront 250 personnes pour le lotissement communal des roses ! Donc : 19 lots feront 95 personnes ? Oui ou non ? Sinon , nous aurions été chassés sur la base d ' un " mensonge public " puisque publié et jamais démenti . Ah , oui , les suivants , pour les autres lots , devront se présenter avec des 5 , 6 enfants et plus pour rattraper " le manque " sur les 19 premiers ? Difficile , voire impossible pour " des jeunes ménages " ; pourquoi ? La notice de " recrutement " des candidats prévoit même la possibilité d ' achat par des personnes sans enfant . Vous en doutez ? Lisez bien le document . Quand aux nouveaux écoliers sur les Sables via ce lotissement , autre source de doutes majeurs . Vous ferez aussi les comptes ?
Annoncer des chiffres et ne pas les tenir pour justifier notre " suppression " cela fait mal , très mal .

CACO 10/11/2015 23:35

Nous ne pouvons que comprendre le désarroi pour ceux qui sont "chassés" de leur havre de paix .
La prudence dans le passé et l'honnêteté auraient du être de mise la concession du terrain devait un jour ou l'autre avoir une fin surtout après le départ de l'Hôpital, l'ensemble ouvrant effectivement des possibilités pour un renouveau de tout ce secteur.