Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 16:58
Ce conseil municipal se tenait dans la Mairie annexe de la Chaume

Ce conseil municipal se tenait dans la Mairie annexe de la Chaume

Ce conseil municipal avait débuté comme un conseil qui devait exécuter les affaires courantes.

L’absence des leaders de l’opposition de droite faisait espérer un conseil municipal consensuel.

 

UN PETIT COUAC

Il y eut au début de cette séance un petit couac concernant le projet de réaménagement de la bibliothèque dans l’ensemble Abbaye de Sainte Croix.

Didier VASSET, pour l’opposition socialiste, voudrait en savoir plus. Il pense à haute voix au projet Médiathèque.

L’adjointe à la culture  Marie-Claire LEGRAND est gênée aux entournures pour lui donner une réponse parce que demain, ce mercredi 4 novembre, le projet sera présenté à la presse et qu’il est donc délicat de faire une conférence de presse pour redire ce qui a été dit la veille en conseil municipal…en présence de la presse !

Il y a dans ce dialogue courtois la mise en évidence de ce qui pourrait être un léger dysfonctionnement interne.

Les commissions concernées ont-elles travaillé sur le sujet ?

Des élus informés par la presse, cela fait désordre.

On est resté dans le flou...mais la délibération est approuvée.

 

L’ORCHESTRE D’HARMONIE : L'ESPOIR RENAÎT

Rappelons-nous qu’il y a quelques mois les villes du Pays d’Olonne pour leurs manifestations patriotiques furent privées de fanfare. L'Orchestre d'Harmonie qui assume la charge de l'animation des cérémonies était en crise interne.

Il est déjà difficile de mobiliser des troupes de citoyens pour ces 8 mai, 14 juillet, 11 novembre si, en plus, il n’y a plus de « fanfare », ce sera la grande désolation.

Un petit espoir renaît.

L’Association qui gère l’orchestre d’harmonie semble sortir des vicissitudes que traversent nombre d’associations.

De plus, l’orchestre d’harmonie est une association sablaise « intégrée » au Conservatoire qui dépend de la Communauté de Communes.

Cet aspect bicéphale n’est pas fait pour faciliter la gestion de l’orchestre d’harmonie. Beaucoup de pudeur et de non-dit des élus sur ce dossier.

Madame Marie-Claire LEGRAND, adjointe au maire chargée de la culture, a osé un « c’est reparti !»…on le verra dans quelques jours.

 

DÉFILÉ DE DÉLIBÉRATIONS APPROUVÉES PAR TOUS LES ÉLUS

Ce fut le cas pour la participation de la ville au concert de Noël où les 3 communes fusionnent pour le financement de ce concert du Nouvel An, le dimanche 3 janvier 2016.

Ce fut aussi le cas pour les subventions aux écoles privées sous contrat, et pour un des clubs de Pétanque après un petit débat à l’initiative de l’opposant Didier VASSET qui s’étonnait de cette subvention pour un club qui ne cotisait pas à l’office municipal des sports, OMS. Avec l’Adjoint aux sports Guenaël SEVENO…ce problème sera réglé entre élus et avec les responsables de l’Association qui aura droit à sa subvention.

 

Il a fallu attendre la quinzième question à l’ordre du jour pour voir les vieux démons ressortir de leurs boîtes sur le thème de la création d’un Comité Consultatif Habitat.

 

COMITÉ CONSULTATIF HABITAT : UN DÉBUT DE BRONCA DE L'OPPOSITION DE DROITE

Il appartenait encore une fois à l’adjoint chargé de l’urbanisme Geoffroy de BAYNAST d’aborder le point délicat du camping des Roses à travers un dossier d'apparence anodin.

Afin de viser la transparence pour l’élaboration du projet d’aménagement de ce qui s’édifiera sur le camping des Roses et pour l'attribution des lots il est proposé aux élus la création d’un comité consultatif habitat.

Cette formule permet à la municipalité de s’associer à des personnes privées pour examiner des dossiers où il est intéressant d’avoir l’assistance des personnes qualifiées.

En l’occurrence, il sera fait appel pour ce dossier à l’ADIL 85 (Agence d’information sur le logement) association à laquelle les collectivités et les particuliers ont souvent recours.

En l’espèce, ce comité sera chargé d’étudier les dossiers des candidats aux logements en appliquant les critères de choix définis.

Mais voilà : dans le comité il y a des élus de la majorité, un élu de l’opposition de gauche et personne, pas de place pour l’opposition de droite.

Un ostracisme que Madame Dominique ORDENNEAU et ses collègues de l’opposition de droite condamnent.

Pour l’adjoint Geoffroy de BAYNAST cette exclusion est « logique » ; « vous êtes contre le projet"».

Jean-Noël LANDAIS, pour l'opposition de droite ex majorité, évoque aussi la règle jurisprudentielle et le Code Général des Collectivités Locales qui imposent que la composition des commissions soit représentative des groupes d’élus.

Geoffroy de BAYNAST rappelle aux membres de cette opposition que, quand ils tenaient les rênes de la ville, ils ont, par exemple, toujours refusé à l’opposition de lui laisser des places pour siéger à la Commauté de Communes des Olonnes et qu’ils sont donc mal placés pour donner des leçons de démocratie.

« Débat stérile »pour Gérard MERCIER de l’opposition de gauche.

Le ton est redevenu grinçant : on a parlé « querelle, haine, vengeance… ».

Pour la maire Didier GALLOT il n’y a "aucune haine, aucune vengeance, les électeurs nous ont placés là où nous sommes , aucune revanche…aucune haine, aucune vengeance" répétera-t-il .

L’opposition de droite votera contre la création de ce comité, les deux élus de gauche votent pour avec la majorité. Le débat est clos…mais il rebondira !

..

A SUIVRE...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chavenay 04/11/2015 20:24

aucun rapport avec ci-dessus mais ça devrait vous intéresser : http://www.ouest-france.fr/lagglo-fait-payer-au-prix-fort-la-culture-ses-voisins-3785191

CACO 05/11/2015 10:14

Merci
très intéressant car nous avons entendu (en privé) des élus olonnais et sablais parler de ce type de mesure envers les castelolonnais...logique n'est-ce pas ,
C'est malheureux d'en arriver là
Les castelolonnais sont victimes du lobby foncier immobilier affairiste avec la complicité active d'élus : on peut le démontrer