Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 11:10
Prés du centre ville des Sables d'Olonne : la nouvelle crèche...que pensez-vous de son aspect extérieur ?...l'intérieur est bien mieux !

Prés du centre ville des Sables d'Olonne : la nouvelle crèche...que pensez-vous de son aspect extérieur ?...l'intérieur est bien mieux !

Des discours bon enfant : une détente entre élus, personnel de la CCO et de la crèche, parents et enfants...

Des discours bon enfant : une détente entre élus, personnel de la CCO et de la crèche, parents et enfants...

UNE RÉUSSITE Á METTRE A L'ACTIF DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES CCO

 

LA RÉPONSE Á UN BESOIN

La visite des lieux a permis d'apprécier la qualité de cette structure qui regroupe désormais aux Sables d'Olonne les deux sites d'accueil précédents, augmente la capacité d'accueil et permet la mutualisation des moyens en personnel et en matériel et le fonctionnement d'un relais d'assistance maternelle RAM.

Un bel outil au service de la collectivité : 50 lits permettent l'accueil d'environ 70 enfants.

 

Il faut savoir qu'au Pays des Olonnes, comme l'a souligné la représentante de la Caisse d'Allocations Familiales, 71% des mères de famille ont un emploi....donc très souvent un besoin de garde qui se présente maintenant dans de très bonnes conditions. Une occasion aussi de souligner le rôle des assistantes maternelles et des sites d'accueil et de rencontres qui leur sont ouverts dans les RELAIS ASISTANTES MATERNELLES RAM comme ceux des deux crèches..

 

UNE COOPÉRATION EXEMPLAIRE

Il y a eu d'abord coopération des financeurs : La CCO (donc les 3 communes du Pays des Olonnes ) , le Conseil Départemental, la Caisse d'Allocations familiales...Un gros investissement 1,65 million d'euros.

Il y a le travail au sein de la Communauté de Communes CCO. Une occasion pour son Président de rappeler le rôle de cette belle inconnue qu'est la CCO.

On peut critiquer certaines de ses opérations, une gouvernance hasardeuse et difficile lors du dernier mandat. Il faut en contrepartie reconnaître et faire connaître ses réussites comme celle-là, comme, dans un autre domaine, la station d'épuration et l'assainissement, la pépinière d'entreprises, le conservatoire...

Il a fallu beaucoup de volonté politique pour que la "petite enfance" devienne une compétence de la CCO et que les 3 communes accepent ce transfert de compétence.

Ce transfert induit la prise en charge des frais de fonctionnement avec une juste et lourde charge en frais de personnel.

 

LES PROBLÉMATIQUES ET LIMITES D'UNE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Une Communauté de Communes est le moteur, le gros investisseur  d'un Territoire mais une fois l'investissement créé...il faut que la nouvelle structure vive. Les frais de fonctionnement de ces structures sont lourds : 800 000 euros par an pour les piscines, autant pour la crèche, beaucoup pour le traitement des ordures ménagères.

Donc, plus la CCO investit, plus elle se charge de frais de fonctionnement...jusqu'au moment où, avec des recettes qui n'évoluent pas, elle ne peut plus faire face à de nouveaux investissments nécessaires. Aujourd'hui la CCO, c'est 150 salariés !...autant que la ville de CHÂTEAU D'OLONNE !

La CCO doit faire face aux défis économiques du Pays des Olonnes où le taux de chômage est le plus élevé en VENDÉE : zones industrielles et commerciales à créer, financer...avec le risque d'un endettement insupportable, d'une augmentation intempestive des impôts pour éviter la faillite!

Il appartient aux élus responsables de la CCO d'être vigilants, gestionnaires, mobilisés...

Il appartient aux communes membres de déléguer des compétences mais aussi de déléguer des recettes suffisantes pour assumer la gestion des investissements.

Cela a été gravement oublié dans le passé comme nous l'avons rappelé récemment : c'est trop facile de déléguer une compétence (comme les piscines, le conservatoire, le boulevard du VENDÉE GLOBE...) et de ne pas participer financièrement et de dire et écrire "regardez comme notre commune se porte bien financièrement " et d'oublier que leur Communauté de Communes est à genoux...

 

C'est là qu'on voit les limites de la coopération intercommunale.

 

La deuxième problématique est celle des capacités et mobilisation des élus pour gérer d'aussi gros chantiers, d'aussi gros budgets.

Un audit sur l'art et la manière de réussir un projet serait bienvenu : pourquoi le VENDEOPÔLE est une catastrophe? Pourquoi le VILLAGE ENTREPRISES NAUTIQUES est une catastrophe? Pourquoi le multi accueil inauguré ce jour se présente sous de beaux auspices ?

Une partie des réponses à ces questions et une partie importante est dans la disponibilité, la compétence des élus...et nous revenons à la plaie que constitue le cumul des mandats et aux justes indemnités que la collectivité doit à certains élus qui sacrifient leur activité professionnelle, leur vie de famille pour se consacrer à la collectivité dont ils assument la responsabilité.

 

TERMINONS SUR UNE NOTE OPTIMISTE  : français, habitants du Pays des Olonnes, faites des enfants !

Cette note fut lancée par la représentante de la Caisse d'Allocations Familiales qui rappelait que la FRANCE avait un taux de fécondité exemplaire par rapport à nombre d'autres Pays d'Europe dont la population va inexorablement vieillir.

Ceci fut repris en mot de la fin par l'invitation pressante faite par Yannick MOREAU, Président de la CCO  : faites des enfants et les villes, la Communauté de Communes vous donnera les moyens d'accueillir ces enfants et de permettre aux foyers de  concilier vie de famille et vie professionnelle.

 

 

 

 

Elus, parents, enfants, responsables unis pour couper le ruban avec le sourire.

Elus, parents, enfants, responsables unis pour couper le ruban avec le sourire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires