Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 17:49
LES VILLES DU PAYS D'OLONNE IMBRIQUÉES LES UNES DANS LES AUTRES

LES VILLES DU PAYS D'OLONNE IMBRIQUÉES LES UNES DANS LES AUTRES

FUSION, COMMUNE NOUVELLE, COMMUNE UNIQUE : OUI OU NON ? IRA, IRA PAS ?

ÉLUS DÉCIDEZ VITE !

 

Ceux qui s'intéressent à la vie publique locale au Pays des Olonnes et ils sont encore légion (heureusement !) sont dans l'expectative sans perspective pour l'avenir du pays des Olonnes.

Ce trouble va plus loin : il gagne nos partenaires de demain dans la future communauté d'agglomération qui réunira : Château d'Olonne, Olonne-sur-Mer, Les Sables d'Olonne, Sainte-Foy, Vairé, L'Ile d'Olonne et Saint-Mathurin.

 

La réponse du Maire de Château d'Olonne à ses collègues, par voie de presse le 9 septembre 2015, n'a fait qu'accentuer le trouble : il ne donne ni des éléments de contre-projet ni planning mais rejette comme bonne date celle qui est proposée par les conseils municipaux des Sables d'Olonne et d'Olonne-sur-Mer 2018 !

Si le maire de CHÂTEAU D'OLONNE et une partie de sa majorité et les oppositions sont contre la fusion des communes : qu'ils aient le courage et l'honnêteté de le dire ; chaque jour qui passe coûte une fortune aux contribuables du Pays des Olonnes.

 

QUE VEUT LA COMMUNE DE CHÂTEAU D'OLONNE : GAGNER DU TEMPS ET FAIRE PERDRE DE L'ARGENT AUX CONTRIBUABLES ?

 

Si l'objectif de la Municipalité de CHÂTEAU D'OLONNE est de traîner jusqu'en 2020 afin de terminer son mandat il faut le dire et arrêter de finasser avec des études payées par le contribuable, une consultation dont la date n'est jamais pas fixée...l'élaboration d'un projet attendu depuis 2008 et dont la première ligne n'a pas encore été écrite.

Si l'objectif de la Municipalité de CHÂTEAU D'OLONNE est de justifier la construction d'une nouvelle mairie à 4 ou 5 millions d'euros par l'échec de la FUSION dont elle porte la responsabilité, qu'elle ait le courage de le dire !

Si l'objectif de la Municipalité de CHÂTEAU D'OLONNE est de maintenir les privilèges d'une minorité castelolonnaise qui constitue sa clientèle électorale et certains élus eux-mêmes, il faut que cette Municipalité ait le courage de le dire et que s'arrêtent les frais du coût des incertitudes qui pèsent sur les projets depuis 2014 (date des dernières élections municipales) et de l'engagement de la dite Municipalité de créer une "inévitable"commune unique.

Si la Municipalité ne veut pas partager son foncier encore disponible pour la construction mais aussi pour la spéculation au profit de quelques-une qu'elle le dise.

 

MONSIEUR JOËL MERCIER, MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE ,AYEZ LE COURAGE DE DIRE TRÈS VITE NON A LA FUSION, Á LA COMMUNE NOUVELLE.

 

EN EFFET, LA NON RÉPONSE DES ÉLUS DE CHÂTEAU D'OLONNE COÛTE TRÈS CHER AUX CONTRIBUABLES DU PAYS DES OLONNES

 

Il y a eu les 6 millions d'euros d'aides de l'Etat sous forme de maintien de la participation de l'Etat au fonctionnement des collectivités ...perdus puisqu'il n'y aura pas de décision de fusion avant le 31 décembre 2015.

 

Il y a l'énorme effort et mobilisation des élus et du personnel des 3 communes et de la CCO pour apprendre à travailler ensemble : si ces deux groupes (élus et personnel) ont travaillé pour rien : quel gâchis à mettre au compte de l'indécision ou plus exactement aux tergiversations et manoeuvres du maire de Château d'Olonne.

 

Il y a les projets bloqués : Vannerie, devenir du VENDEOPÔLE, mutualisation et le millier de salariés des 4 collectivités qui se demandent où ils vont et cela est source de grosses pertes d'énergie et de moyens auxquels il faut ajouter les dégâts sur le plan humain...

 

Il y aura le retard de la création de la communauté d'agglomération....

 

 

AU PAYS D'OLONNE SORTONS DE L'AMBIGŰITÉ : fusion des communes à deux ou à trois ? il faut faire vite : c'est OUI ou c'est  NON !

Pinailler sur la date 2018, 2019, 2020...ne sert qu'à jeter le trouble dans un marigot infesté par des combats stériles et les non-dits trompeurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thomas 05/01/2016 23:15

Étant olonnais, je trouve ça honteux que ce projet soit encore d'actualité. Quel valeur ont eu nos bulletins de votes de 2009 ? A quoi bon nous consulter si c'est pour passer outre le résultat du réferendum ? Moreau veut nous faire le coup de l'adhesion à l'Europe. " Les gens sont d'accord, tant mieux, sinon tant pis. On fera sans leurs soutiens."

CACO 08/01/2016 18:17

D'abord, en 2009, il n'y a pas eu referendum. Ensuite après 2009 il y a eu les élections municipales de 2014 où Yannick MOREAU a été élu sur la base d'un programme... dans lequel la fusion et la création de la communauté d'agglomération étaient les piliers. A notre connaissance...ce sont bien les électeurs olonnais qui ont élu Yannick MOREAU et son équipe. Nous ne voyons pas en quoi ce vote démocratique et largement majoritaire peut-être honteux. Ce sont les mêmes électeurs olonnais qui ont participé à un vote qui a conduit aussi Yannick MOREAU à la députation...même si ce cumul de fonctions électives n'est pas de notre goût, il faut reconnaître sa légitimité jusqu'en avril 2017.où la loi sur les cumuls s'appliquera. Il faut se rendre à la réalité Yannick MOREAU est en phase avec la majorité des éllecteurs olonnais.
De plus, les fusions de communes de communes et de communauté de communes est un axe prioritaire de l'action du gouvernement socialiste m^me si cette orientation est combattue par une partie des opposante de gauche..

kounta 25/10/2015 06:55

Indecisioin ou clairvoyance
Joel Mercier n'est pas comme son voisin sablais a la botte de l'EX MAIRE d'olonne dont le comportement recent demontre son objectif pour e une fusion tremplin pour sa carriere.Les olonnais avaient elus un Maire et sans sous estimer sa "remplacante"qui a mon avis sera sa telecommande.
Laissons le temps au termps... je cite...et l'on jugera de l'indecision ou la clairevoyance de votre cible permanernte

CACO 25/10/2015 22:07

Vous faites un rétréci saisissant pour un dossier qui a des dizaines d'années. Déjà en 2009 la Municipalité de Jean-Yves BURNAUD et de son adjoint Joël MERCIER refusaient aux castelolonnaise de se prononcer sur le fusion. Les habitants d'Olonne sur Mer eux ont eu ce droit. Qu'attend la municipalité de Château d'Olonne pour tenir sa promesse de bâtir un projet et de consulter les castelolonnais ? Indécision ou clairvoyance ?

CACO 25/10/2015 10:42

Nous demandons simplement une position claire : c'est OUI ou c'est NON...Pourquoi ne pas le dire et être honnête par rapport à ses électeurs? Vous êtes-vous poser la question ?