Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 09:59
FONCTIONNAIRES : la cacophonie au gouvernement sur fond d'une réalité qu'il faut voir en face

REGULIÈREMENT LA FONCTION PUBLIQUE ET SES SERVITEURS LES FONCTIONNAIRES FONT L'OBJET DE CRITIQUES A CAUSE DE LEUR STATUT

 

MONSIEUR MACRON, LUI-MÊME FONCTIONNAIRE, A-T-IL EU TORT DE REMETTRE LE SUJET SUR LA TABLE ?

OUI, parce qu'il n'apporte aucune solution au problème et attise des dissensions ,

NON, car il faudra bien un jour revoir cette notion de gestion des fonctionnaires et de leur statut.

 

Au XIX ième siècle déjà l'écrivain COURTELINE, lui-même aussi  fonctionnaire, par ses satyres sur les "ronds de cuir"...dénonçait une situation de fait qui y prêtait le flanc.

 

LES FONCTIONNAIRES AU XXI ième SIÈCLE : LE SUJET RESTE D'ACTUALITÉ ET LE CONSTAT EST RUDE ENTRAÎNANT ANATHÈME ET POLÉMIQUE INJUSTIFIÉS...mais pas de solutions

20 sept 2015 : Le Premier Ministre a déclaré son "attachement au statut des fonctionnaires" remis en cause par Emmanuel Macron. Pour autant, il déclare soutenir "jusqu'au bout" son ministre de l'Économie !

Le nombre de fonctionnaires de l'ensemble : État, hôpitaux et collectivités représente 5.5 millions de salariés.

Dans un sondage à la question "Pensez-vous comme Emmanuel Macron que le statut des fonctionnaires n'est plus «adéquat» ?"

86,32 % des réponses sont pour le OUI et seulement 13,68 % sont pour le NON.

"Les agents du secteur public travailleraient en moyenne une centaine d'heures de moins par an que ceux du secteur privé", expose Didier Migaud, premier Président de la Cour des comptes et ancien député socialiste.

Et rien ne bouge jusqu'à la prochaine publication de la Cour des comptes. Cette remarque n'est pas isolée, puisque l'OCDE observe que « la durée moyenne du travail dans la fonction publique (place) la France parmi les pays dont la moyenne d'heures travaillées dans le secteur public est la plus faible ». Ces constats datent de 2011...

 

QUE FONT DONC L'ÉTAT ET LES RESPONSABLES DES COLLECTIVITÉS LOCALES, EMPLOYEURS DES FONCTIONNAIRES POUR REMÉDIER À UNE SITUATION DOUBLEMENT CRITIQUABLE ?

1) En prêtant le flanc à la critique des fonctionnaires État, Maires et autres responsables des exécutifs des collectivités locales divisent le monde du travail en deux : la France du secteur public et celle du secteur privé,

2) En ne réformant pas cette situation les mêmes employeurs "publics" divisent aussi le monde des travailleurs du secteur public. Il y a la règle des 80/20. Si effectivement 80 % et plus des fonctionnaires servent l'Etat et la Nation avec exemplarité les autres qui sont montrés du doigt pourissent la réputataion des fonctionnaires, les déshonorent et finissent par démobiliser parfois les meilleurs.

Ce n'est pas de la faute des fonctionnaires eux-mêmes si l'âge de départ à la retraite dans la fonction publique est inférieur à celui du privé et si le mode de calcul des retraites de la fonction publique calculée "largement" sur les derniètres années d'activité est plus favorable aux salariés du secteur public qu'à celui des saariés du secteur privé.

Quand la Ministre Madame LEBRANCHU a supprimé la journée de carence des fonctionnaires pour les arrêts maladie...elle a fait plus de mal que de bien aux fonctionnaires.

 

Devant ce constat, nous le répétons, l'État, les Maires  et autres responsables de la gestion des fonctionnairres dont les rémunérations pèsent 13 % de la richesse nationale portent une lourde responsabilité.

Quand un maire accepte que le taux d'absentéisme de son personnel, employés municipaux, soit de 13 % il décrédibise la fonction publique territoriale.

 

CE QU'IL FAUT RÉFORMER EN PREMIER,  C'EST LE MODE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L'ÉTAT ET DES COLLECTITÉS LOCALES, SA PROFESSIONALISATION

Cela passera par une décentralisation et une "désuniformatisation " du statut  (voire plutôt des statuts) de la fonction publique.

Nous l'avons déjà démontré le plus mauvais employeur c'est bien l'État et ses démembrements (collectivités locales, hôpitaux...).

Est-ce tolérable longtemps encore ?

Rendons aux bons et loyaux serviteurs fidèles de l'État le rang et l'honneur qui leur sont dûs en demandant au Parlement et aux syndicats de revisiter leur satut. Ce sera mieux que de petites phrases assassines qui n'apportent rien de positif, aucune solution à un vrai problème.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans CITOYENNETE
commenter cet article

commentaires

Chavenay 09/10/2015 13:53

Vous n'avez pas compris la stratégie de Macron mais vous y participez sans le savoir :)

CACO 11/10/2015 13:07

Si nous espérons avoir compris : "on" envoie le chou chou du moment lancer un ballon sonde et juge le résultat dans l'opinion ... Et on ne fait rien