Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 20:28
UN NOUVEAU SERVICE CIVIL POUR TOUS LES CITOYENS

"Réserve citoyenne ": propositions pour un nouvel engagement des citoyens : est-ce une bonne idée ?

 

Cette proposition part d'un bon sentiment et fait suite aux événements du 11 janvier. 2015. Un effet d'annonce...on en reparle en juillet 2015 mais dans un rapport remis au Président de la République.

 

Et quelle place pour le milieu associatif qui, lui, a le mérite d'exister ?

Il existe en FRANCE un  monde associatif développé à tous niveaux international, national, départemental, communal...un tissu très actif de millions de bonnes volontés. On est donc en droit de se demander à la lecture du rapport ce que peut apporter en plus la "réserve citoyenne".

L'expérience vécue en VENDEE lors de la tempête XYNTHIA montre l'énorme capacité mobilisatrice des associations locales...il a même  fallu refuser des volontaires ! Ne serait-il  pas souhaitable de donner aux associations existantes plus de moyens pour remplir les missions qu'évoque le rapport au lieu d'aller chercher encore un truc baptisé "réserve citoyenne" ? N'est-ce pas faire injure aux millions de bénévoles français qui font "vivre la fraternité" que de créer une nouvelle structure "concurrente", dirigiste voire coûteuse? Ces bénévoles ont-ils tant démérité ? Ce rapport nous laisse dubitatifs.

Il existe bien dans le rapport http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/154000448/index.shtml  un chapitre intitulé  "Articuler la réserve citoyenne et le bénévolat associatif" mais c'est plutôt pour exprimer la gêne des rapporteurs par rapport à l'existant

Le 8 juillet 2015, Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d’État, et Claude Onesta, entraîneur de l’équipe de France de handball, ont donc remis au président de la République leurs propositions pour une "réserve citoyenne" "Pour que vive la fraternité".

Rappelons que la création d’une "réserve citoyenne" a été annoncée à la suite des attentats de janvier 2015 et elle s’inscrit dans le prolongement de "l’esprit du 11 janvier", en référence aux manifestations qui ont eu lieu en France le 11 janvier 2015.

Selon les deux rapporteurs chargés d’en définir les modalités, la réserve citoyenne devrait consister en un engagement bénévole sur des missions en liens avec les valeurs de la République auprès de personnes morales de droit public (collectivités locales, établissements publics, etc.) ou de droit privé à but non lucratif (associations).

 

Cet engagement volontaire serait ouvert à toute la population pour des missions ponctuelles.

Ce n'esr dinc pas un service civil ni un service militaire.

Le réserviste s’engagerait au service de la République et rendrait compte de sa mission à l’État et aux pouvoirs publics...c'est donc bien une mission qui met une forme de suspiciin sur les capacités du mo,de assocoatif et sur sa liberté par rapport à l'État.

La "réserve citoyenne" pourrait être ainsi mobilisée pour répondre à des besoins collectifs non récurrents (catastrophe naturelle, accidents, situations sanitaires exceptionnelles, etc.).

Elle pourrait aussi intervenir aux côtés de bénévoles au soutien d’évènements sportifs ou culturels et de grandes commémorations.

La réserve citoyenne pourrait également contribuer à dynamiser l’animation de la politique de la ville et à resserrer le lien social en intervenant auprès des personnes les plus fragiles.

D’une manière générale, la "réserve citoyenne" devrait pouvoir être affectée en priorité à la promotion de thèmes identifiés comme "grandes causes nationales".

La "réserve citoyenne" est-elle nécessaire ?

Les rapporteurs recommandent l’adoption, d’ici la fin 2015, d’une loi instaurant une "réserve citoyenne" afin d’en fixer les grandes caractéristiques.

En parallèle, le déploiement de la "réserve citoyenne" de l’éducation nationale doit être poursuivi.

 

Nos législateurs n'ont-ils pas d'autres préoccupations plus importantes moins déstabilisatrices de l'existant (le monde associatif) à traiter qu'un sujet comme celui-ci qui consiste à créer un nouveau "MACHIN" comme aurait dit le Général de  GAULLE  ?

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans CITOYENNETE
commenter cet article

commentaires

Clouteau René 27/07/2015 09:05

C'est plutôt un service civique obligatoire dans nous avons besoin , il devrait tête européen est concerné et garçons et les filles. Répartis en trois fois deux mois. Les deux premiers sous autorité des casques bleus les soldats de la paix, les deux autres mois au service des collectivités françaises, et les deux derniers mois dans un pays de la communauté européenne du choix du citoyen, Et dans les collectivités territoriales de ce pays. Le but de cet échange et de ce service favorise Le vivre ensemble et le respect des institutions, il offre aussi la notion de service dans un pays où chacun demande des droits. Le fait d'aller vers un autre pays de la communauté européenne apporte la connaissance et la culture des autres, ceci renforce la citoyenneté européenne. Au moment où l'incivisme est grandissant,ou l'intégration paraît difficile, La notion de service doit être activée est prioritaire. Il est exclu une rémunéreration. La solde étant les valeurs acquises au cours de ce service.

caco 27/07/2015 18:44

Justement le service civil est écarté du rapport. La" commande "du rapport devait être faite pour inventer un truc qui ne sera, nous espérons ,jamais appliqué ! Ne serait-ce que par le fait qu'il s'agirait de volontariat sans limite d'âge...exactement ce qui se fait dans les associations. Ce rapport : de la poudre aux yeux ?