Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 21:14
LA COMMUNE NOUVELLE  : ce sera peut-être chez les voisins du Pays d'Olonne

QUEL AVENIR POUR UNE "COMMUNE NOUVELLE" AU PAYS D'OLONNE ? POUR CHÂTEAU D'OLONNE C'EST UN NIET EN LANGUE DE BOIS !

UN PEU DE COURAGE : BAS LES MASQUES !

 

Nous attendions les comptes rendus du Conseil Municipal de CHATEAU D'OLONNE du 29 juin 2015 pour savoir si les habitants allaient désormais avoir une vision claire de la situation au Pays d'Olonne sur le projet commune nouvelle

Entre temps, les élus dans leur dossier et les habitants de CHÂTEAU D'OLONNE dans leurs boîtes à lettres ont reçu une information via le Bulletin Municipal de Juillet 2015.

A l'issue du Conseil Municipal on comprend à la lecture de la presse et de ce bulletin municipal :

1) qu'il n'y a rien de nouveau sous le ciel castelolonnais : s'il y a fusion en une commune nouvelle ce sera au plus tôt en 2020 lors des nouvelles élections municipales...effectivement "les calendes grecques" évoquées par la maire Joël MERCIER,

2) s'il y a un début de démarche, ce sera pour élaborer un projet de commune nouvelle et c'est pour cela que la Ville de Château d'Olonne a besoin d'un cabinet extérieur pour l'aider à plancher sur ce projet de commune nouvelle pendant deux ans...alors que les deux maires (l'ancien toujours présent Jean-Yves BURNAUD et le nouveau, son ancien adjoint, Joël MERCIER) et certains des autres adjoint(e)s renouvelés en 2014 examinent, glosent, réfléchissent, étudient (voir l'étude KPMG de 2009) sérieusement le projet depuis 2008. Si depuis 2008 ils n'ont pu définir un projet de commune unique, c'est à désespérer de leur intelligence de la chose publique et de leurs choix politique "d'une fusion inéluctable" dixit le même maire. Il leur faut encore deux ans...de réflexion, une consultation-référendum...

3) après ces deux ans il faudra effectivement pour respecter les engagements électoraux consulter la population castelolonnaise : et là il y a lieu d'émettre des craintes sérieuses sur cette consultation. Pour coller à l'actualité, la question posée aux castelolonnais sera-t-elle du type de celle qui est posée ce dimanche aux grecs...sauf que les grecs sont ultra sensibilisés par leur grave crise et que les castelolonnais sont déjà écœurés d'un débat public qui ne les intéresse plus...que se passera-t-il si seulement 10% des castelolonnais se dérangent pour voter? voir ci-dessous...

Chacun sait qu'un référendum n'est pas souvent une procédure démocratique...surtout dans des pays où la démocratie n'est pas la tasse de thé des dirigeants.

De plus, le référendum pour être validé d'après le Code des Collectivités (article LO1112-7) doit avoir réuni 50 % des électeurs inscrits dans la commune. On comprend pourquoi ce mot est assorti de réserves "type référendum" ou remplacé par le terme consultation ...mais une consultation n'est pas décisionnaire !

4) en entendant les réflexions des élus de la majorité municipale de CHATEAU D'OLONNE pendant ce "débat" du conseil municipal de CHÂTEAU D'OLONNE du 29 juin 2015, en scrutant leurs visages il se dégageait un profond sentiment d'hostilité de ces élus à l'idée de l'adhésion à une commune nouvelle.

 

En fin de compte après ce débat, auprès la lectures de l'édito du maire de CHÂTEAU D'OLONNE, le maire de cette ville et sa majorité devraient dire tout haut ce qu'ils disent tout bas : nous ne voulons pas d'une commune unique nouvelle ni en 2018 ni en 2020. Le Maire Joël MERCIER a raison quand il dit ce n'est pas une question de date qui divise les 3 municipalités c'est une question simplement de franchise : CHATEAU D'OLONNE doit dire qu'il ne veut pas d'union avec les villes sœurs d'OLONNE-SUR- MER et DES SABLES D'OLONNE.

 

AUX CASTELOLONNAIS DE RÉAGIR S'ILS VEULENT AUTRE CHOSE QU'UNE VILLE CHÂTEAU d'OLONNE ISOLÉE ET RESPONSABLE DE L'ECHEC DE LA CRÉATION DE LA GRANDE VILLE DES SABLES D'OLONNE.

 

ET CHEZ NOS VOISINS COMME DANS 300 AUTRES GROUPEMENTS DE COMMUNES UNE DEMARCHE S'EFFECTUE VERS LA CRÉATION DE COMMUNES NOUVELLES POUR FIN 2015...voire 2016

 

C'est le cas pour La CHAPELLE ACHARD, LA MOTHE-ACHARD, SAINT GEORGES DE POINTINDOUX qui décideront avant la fin de l'année de leur "fusion" dans un ensemble commune nouvelle-communes déléguées.

Cela a le mérite d'être clair.

Est-ce cet exemple que Monsieur Joël MERCIER refuse de citer quand il écrit dans le bulletin municipal "les comparaisons avec d'autres "fusions" ne tiennent pas. Pourquoi ? Parce qu'il n'existe aucune situation comme celle du Pays des Olonnes ..."

Nous pouvons dire "heureusement !" tant on vit mal la situation actuelle au Pays d'Olonne !

Autre exemple très près du Pays d'Olonne

 

"Pour ou contre la création d’une commune nouvelle au 1er janvier 2016 ? "...42 commune s'interrogent (Courrier de l'Ouest 2 juillet 2015)

Les votes ont commencé mardi dans le Vihiersois et se poursuivront jusqu’au 8 juillet dans les Mauges. Ce jeudi soir, les conseils votent dans quatre autres communes du vihiersois, ainsi que dans les communautés de communes Centre Mauges, Moine et Sèvre, de Champtoceaux et de la Région de Chemillé. Quatre communes, les dernières du Vihiersois, attendront septembre pour se prononcer. Ce sont donc pas moins de 42 communes qui doivent de prononcer ce soir.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires