Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 08:50
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 29 juin 2015, suite

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/06/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-29-juin-2015.html

 

 

PAS VRAIMENT Á L'ORDRE DU JOUR : la commune nouvelle

C'est à l'occasion de l'information concernant les contrats signés par le maire Joël MERCIER que celui-ci a présenté le contrat signé avec la Société SÉMAPHORES pour une "mission d'assistance et d'accompagnement d'un projet de commune nouvelle "

Le maire ainsi coupait l'herbe sous les pieds de l'élue d'opposition de la liste "ensemble agir pour le changement" et aussi celle de l'opposition de gauche qui, toutes deux, posaient une question sur le projet commune nouvelle.

Pour l'opposition de droite il s'agissait de reprendre sa proposition faite à la Communauté de Communes des Olonnes CCO : avoir recours à un cabinet spécialisé pour la seule mission du calendrier. C'est effectivement la pierre d'achoppement sur laquelle portent les divergences entre les 3 maires.

La question posée par Laurent AKRICHE EELV  était simple et directe : organiser la consultation au plus tôt : quand ?

 

UN DÉBAT CONFUS

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement

L'objectif du contrat proposé aux élus et déjà signé comporte deux volets : le projet et le calendrier . Pour le maire : il nous faut un projet c'est la première étape, la deuxième étape sera avec nos voisins et avec nos administrés.

Mais quelles dates : pressé de répondre nous notons cette belle phrase du maire :

"il est opportun de fixer un terme mais certainement pas une date "...nous avons du mal à cerner la portée de cette phrase;

Si l'on suit le raisonnement et la démarche proposée par le maire chaque commune peut se doter d'un cabinet conseil qui apportera sa contribution ; à ces 3 contributions il faudra ajouter celle de la CCO.

La sagesse de la sénatrice Annick BILLON "il faudra avoir une démarche collective" ne permettra pas de mettre fin à la confusion d'un pseudo débat...car cette démarche commence mal avec la démarche castelolonnaise faite sans concertation avec la CCO et avec les deux autres communes.

 

LE POINT DE VUE DE LA GAUCHE SOCIALISTE QUI N'EST PLUS SOCIALISTE QUAND IL S'AGIT DE COMMUNE NOUVELLE

Il est aisé à comprendre : d'abord établir un projet puis mettre des dates. L'intérêt de cette procédure est d'être dilatoire et c'est la première fois à notre entendement que cela est dit en public. Pire les motivations de l'élu ne sont pas désintéressées : il s'agit de faire en sorte que les 99 élus des 3 communes dont lui-même restent en place jusqu'à la fin du mandat. Il s'agit aussi d'éviter une élection d'un maire de la commune nouvelle dont il n'ose prononcer le nom celui du député maire d'Olonne-sur-Mer. 

Au moins cela a le mérite d'être clair...effectivement s'il y a commune nouvelle, il n'y aura que 69 élus donc 30 éliminés...d'ailleurs encore une fois cet élu ne connaît pas ses textes puisque les 30 élus éliminés peuvent avoir leur place dans leur commune déléguée. Et de plus, avec les élus pour qui les débats en conseil municipal n'ont aucun intérêt : 69 ou 99 cela ne changera rien au débat démocratique contrairement à ce que pense Monsieur Anthony PITALIER à qui nous rappelons que la loi sur la commune nouvelle est du 15 mars 2015 et que c'est une proposition de loi socialiste.

De là, à conclure qu'il n'y aura plus d'opposition dans la commune nouvelle cela ne manque pas de charme...Monsieur Anthony PITALIER qui vient de voter toutes les délibérations même celle concernant le budget croît-il encore faire partie de l'opposition ?

Quelle confusion dans ce débat ; que ne faut-il pas faire pour réussir à reporter toute décision aux calendes grecques comme l'a écrit le maire Joël MERCIER.

"Il y a un objectif commun , il y a juste un problème de curseur." sauf le temps qui passe c'est de l'argent perdu, des moyens d'agir, de moderniser le pays qui sont reportés.

Nous n'avons donc rien appris de neuf ; et en lisant le nouveau bulletin municipal de CHÂTEAU D'OLONNE que nous commenterons on sent bien la volonté du maire ébranlé par des attaques de tout faire pour ne rien faire avant 2020.

Priorité : conserver aux élus castelolonnais leur siège, permettre au  "système castelolonnais" de survivre au grand bénéfice de certains. Voilà le grand objectif pour CHÂTEAU D'OLONNE.

Où est la noble mission de l'élu d'être au service de l'intérêt général ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires