Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 13:28
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 27 juillet 2015

Conseil municipal marqué par une ambiance de vacances où aucun sujet vraiment important n'a été abordé et pourtant il y avait matière à débat dont nous vous faisons part ci-dessous

 

UNE DÉLIBERATION DU 29 JUIN 2015 ENTACHÉE D'ERREUR

Lors de l'adoption du procès verbal du conseil municipal de juin 2015 Madame Sylvie EPAUD a posé une question dont l'importance juridique n'a pas été relevée par le maire. Il s'agissait de l'acquisition par la commune de la parcelle n°AK 77 p. Cette parcelle est grevée par l'emplacement réservé N° 12 au PLU pour la création d'une amorce de voie à la zone de VILLENEUVE.

L'estimation du Domaine porte sur la parcelle AT n°77 p.

On connaît l'importance que revêt l'estimation du service du Domaine dans les transactions immobilières qui concernent les collectivités territoriales. La validité de la cession peut être mise en cause.

Il est donc étonnant qu'il ait fallu que ce soit la vigilance d'une élue d'opposition qui éveille l'attention sur cette erreur. Comme quoi l'opposition est non seulement utile mais aussi nécessaire même si son expression est une chose rare à CHÂTEAU D'OLONNE qui vit au niveau du conseil municipal dans l'ambiguïté d'un consensus qui peut parfois étonner.

 

MARCHÉ DE TRAVAUX DE VOIRIE

Une nouvelle fois ce marché est attribué au groupement STRAPO/ATLAN'ROUTE. L'alternance ne joue pas dans ce domaine.

Les professionnels et ex professionnels s'étonnent sur le renouvellement systématique de ce marché et comme sur d'autres de voirie qui sont un des postes de charges les plus élevés de la commune de CHÂTEAU D'OLONNE (maximum pour ce marché de 1.850.000 € HT par an) .

Il aurait été intéressant qu'un débat puisse se faire sur ce sujet et sur les clauses d'indexation que comportaient précédemment ces marchés. Ont-elles été renouvelées, mises en œuvre ? Celles-ci avaient coûté fort cher aux contribuables à une période où les prix du pétrole flambaient. Qu'en est-il de ces clauses en 2015 ? Aucun élu ne s'est interrogé sur ces clauses : leur maintien ou leur suppression et le risque éventuel couru par la collectivité.

Il faut espérer que lors du prochain conseil municipal ou lors du vote du budget cette question importante sera abordée afin que soit dissipé tout doute sur le fonctionnement et l'attribution de ces marchés.

 

ENCORE SAINT JEAN D'ORBESTIER !

 

La procédure avance pour la réalisation de cette tranche nouvelle de réhabilitation qu'on pourrait nommer de sauvegarde N° 2.

Le conseil municipal a autorisé le maire à consulter pour les marchés de travaux.

Rappelons que la commune, dans cette opération patrimoniale , s'engage pour un montant global de 1 112 700 € HT. Si toutes les subventions espérées sont obtenues il ne restera à la charge de la commune qu'environ 350 000 €.

Il s'agit aussi d'une amélioration du capital touristique du Pays d'Olonne...la Communauté de Communes des Olonnes  et les deux autres communes ne pourraient-elles pas apporter leur contribution à cette opération ? Il est vrai qu'on pourrait poser la même question pour les Églises des Sables d'Olonne (Notre Dame de Bon Port) et celle d'Olonne-sur-Mer ? Le réflexe intercommunal n'existe pas encore profondément.

 

Il reste aussi à la charge des élus de CHÂTEAU D'OLONNE de déterminer les utilisations possibles de l'Église de l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier et de son site environnant dont celui des pêcheries : animations, visites et les aménagements complémentaires...un beau projet porteur tant attendu.

 

 

 

A SUIVRE...

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires