Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 15:02
NOS CHERS DÉCHETS AU PAYS D'OLONNE

NOS TRÈS CHERS DÉCHETS : il faudrait enfin qu’élus et citoyens se prennent en main pour faire diminuer cette charge improductive

 

 

La transparence instituée par la loi a au moins l’avantage de pousser des réflexions sociétales…à condition que la peine que se donnent les services publics pour mettre au point des documents fiables soit suivie de réactions tant des citoyens que de la part même des services publics concernés.

TROIS CHIFFRES CONSTERNANTS AU PAYS D’OLONNE : une honte et un gâchis financier

662 kilos de déchets produits traités par habitant (étant donné que le nombre d’habitants pris en compte tient compte des non sédentaires, résidences secondaires)

6.731.103 euros de dépenses pour ce service soit 188 euros par an par foyer (résidences secondaires comprises)

224 kilos d’ordures ménagères par habitant : des communes sont en-dessous de 100 kilos ! (voir ci-dessous)

Ces chiffres ne s’améliorent pas contrairement à ce qui se passe dans d’autres agglomérations en France et à l’étranger

Pourtant les solutions existent…puisque d’autres font beaucoup mieux.

 

DES SOLUTIONS QUI SE CUMULENT SANS GRANDES CONTRAINTES SUPPLÉMENTAIRES POUR LES FAMILLES

 

- La redevance incitative et la pesée embarquée : à condition qu’elle soit incitative…ce qui sera difficile en VENDEE car il faudra continuer à payer les usines TMB sur lesquelles on attend toujours des informations claires et précises ;

coût définitif des 2 usines (Château d’Olonne et Saint Christophe du Ligneron)

production annuelle de compost normé et compost enfoui (non conforme : on produit du compost qu’on paye et on repaye pour l’enfouir),

coûts de fonctionnement...

Des demandes sont faites mais le syndicat TRIVALIS ne veut pas réellement communiquer. Ce silence est troublant et nous espérons que le nouveau Président de TRIVALIS osera jouer la transparence : le doute qui plane sur cette structure et ses coûts est malsain.

Y a-t-il eu un audit indépendant sur les usines et leurs coûts et fonctionnement ?

et si oui, quand sera-t-il diffusé ?...

Ces deux usines sont financées par l’argent du contribuable.

 

- Diminution de la production de déchets à la source : moins d’emballage, emballages recyclables…

 

- Composteurs individuels et composteurs collectifs,

 

- Tri amélioré et donc recyclage plus important : TRIER, C’EST GAGNER doit être la règle si le particulier trie plus il doit voir sa taxe « ordures ménagères » baisser ! C’est ainsi que font les collectivités qui font baisser la production et le traitement des déchets.

Les collectivités qui « gagnent » cette bataille des déchets utilisent tous les leviers indiquer ci-dessus. La VENDEE a opté pour un syndicat départemental TRIVALIS : c’est aux élus nommés à TRIVALIS de faire le nécessaire pour que nos chers déchets ne soient plus un gouffre comme ces trous dits centre d’enfouissement dont on peut craindre le pire en matière de pollution…!

Maintenant les moyens existent pour cela.

 

SI VOUS AVEZ UN DOUTE SUR CE QUE NOUS AVANÇONS NOUS VOUS CONSEILLONS CETTE ADRESSE (lien)

 

http://www.cc-porte-alsace.fr/environnement/present-p-embarquee-2014-annexe-rapport-2013.pdf

page 13 par exemple

 

En Alsace, cette communauté de communes en 2013 : 74 kilos d’Ordures Ménagères par habitant…Pays d’Olonne 224 kilos !

Y aura-t-il un élu capable au Pays d’Olonne de prendre le dossier en main pour le faire avancer, de relever le défi  ?...il faut espérer que OUI.

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans ENVIRONNEMENT
commenter cet article

commentaires

Vannier 14/06/2015 18:53

Pour le moment la redevance incitative me laisse perplexe.
Sur la Mothe Achard les Nourrices rendent les enfants avec les sacs de couches sales, certain m'ont dis travailler sur les Olonnes et se débarrasser de leurs ordures dans les corbeilles publiques.
Pour le moment en Vendée je ne connais d'exemple positif . Ce dispositif est synonyme d'explosion tarifaire.
Un premier pas serais aux Sables d'Olonne de développer les points de collectes, celui de ma rue à par exemple été supprimé afin de construire un immeuble à touristes.

CACO 14/06/2015 19:26

Nous pensons d'après les échos que nous avons reçus que le problème n'a pas été bien traité au départ puisque la redevance a été rejetée par une partie de la population du Pays des Achards. En VENDEE cela risque de se reproduire puisque les frais de traitement des déchets par le ,Syndicat départemental TRIVALIS sont lourds. Cela pèse sur la partie fixe de la redevance incitative Par contre bien menée cette redevance avec pesée embarquée fonction parfaitement à la satisfaction de tous ...y compris pour ce ^problème réel, incontournable des couches ! Dans le 44 elle est lancée depuis 2008 voir : http://www.cc-sevre-maine-goulaine.fr/module-pagesetter-viewpub-tid-2-pid-9.html

cayolapin 13/06/2015 21:41

Redevance incitative non merci ! C'est encore bibi qui va payer (comprenez le contribuable) et surtout c'est le meilleur moyen de retrouver nombre conséquent de déchets sauvages pres des point tri voir ou sur la voie publique ..... (et puis honnêtement nous ne sommes pas des gamins qui méritent une punition , moi je n'ai aucun remord quand je sort la poubelle, nous produisons des déchets c'est la vie , de toute manière il y'en aura toujours plus sur le canton avec l'explosion démographique qui nous attend)

CACO 14/06/2015 19:16

Il n’est pas possible de prendre ainsi le problème : la masse des déchets coûte très cher financièrement à la collectivité. Cette masse est nuisible.Il faut de toute façon les éliminer, les traiter ces déchets
Mais la meilleure solution est pour nous de tenter d’en diminuer la production. La redevance incitative et à la pesée fonctionne parfaitement dans certaines collectivités. Cette mesure accompagnée d’autres mesures permet de très importants progrès dans la gestion des déchets.
Les déchets c’est un problème de société. Il faut donc le traiter et accepter, à notre avis, toutes les solutions proposées, testées et acceptées par la population : la redevance incitative bien gérée est une de ces solutions et a permis de faire baisser les impôts dans ces collectivités et aussi bien sûr de préserver un peu l'environnement.