Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 20:48
Lui,  le petit moineau à droite sur la photo,  il a un droit acquis aux miettes, .les retraités ont-ils ce même droit

Lui, le petit moineau à droite sur la photo, il a un droit acquis aux miettes, .les retraités ont-ils ce même droit

NOUS ATTENDONS AVEC INQUIÉTUDE QUE CETTE INFORMATION SOIT DÉMENTIE

 

Nous ne pouvons laisser passer cette information transmise par un fidèle...qui n'est pas retraité.

Sur la forme : pour s'attarder sur  ce courrier significatif mais insignifiant, nous notons que certainement les services de l'Elysée et  les services de la Justice n'ont pas assez de dossiers à traiter et doivent être au chômage technique. De plus, les juges sur ce type d'affaires sont souvent plus enclins à classer les dossiers plutôt que de les instruire...pourquoi poursuivre : y a-t-il diffamation, injure...?

 

Sur le fond : il faut se poser la question sur la signification pour le Chef de l'Etat de la formule :

 

- liberté ; celle de l'expression, entre autres,

- égalité : celle des retraités par rapport à d'autres catégories socio-professionnelles :  le retraité est taillable et corvéable à merci, tous ses revenus sont taxés : en est-il de même de tous les français, de tous les élus...?,

- fraternité : on pouvait penser qu'avec un régime socialiste une loi cadre se pencherait enfin concrétement sur le statut des  retraités victimes de la dépendance liée au vieillissement et sur celui de leurs familles ( 1,2 million de familles concernées en 2015 !).

Que nenni : l'Etat maintient le prélévement sur les retraites et détourne celui-ci (CASA)...et le vote définitif de la loi est reportée ! C'est plus facile de poursuivre des citoyens avec l'argent de l'État que de rendre la société plus équitable en tenant ses promesses.

 

 

 

L’affaire des miettes de pain.

 

Le coup de gueule du jour.

C'est le site du "Télégramme" qui dévoile l'affaire : l'Élysée a engagé des poursuites pour "offense au chef de l'État" contre une association de retraités picards qui avaient envoyé des miettes de pain à l'Élysée.

Le président de l'association, convoqué la semaine dernière, n'en croit pas ses yeux. "L’idée des miettes c'est pour dire que lorsque le gâteau est partagé, il ne reste que les miettes pour les retraités."

L'Élysée n'a pas apprécié raconte France Picardie.

 

Henri Carton, le président de l'association, est désormais visé par une plainte pour offense au chef de l'État et le parquet de Paris a ouvert une enquête.

 

"Je ne vois pas où est l'outrage" relève le retraité qui se félicite plutôt de cette plainte inattendue "elle aura au moins le mérite de faire parler de nous".

Et dire que les médias ne cessent de nous expliquer que François Hollande a beaucoup d'humour !!!

 

Brûler le drapeau de la France, insulter la France par des chansons, siffler la Marseillaise, brûler des édifices publics ça doit être permis puisque personne n'est poursuivi.

 

La différence avec l'envoi des miettes de pain c'est que les retraités ont travaillé toute leur vie pour la France et qu'ils doivent se contenter des miettes contrairement à d'autres qui se gavent d'allocations en tous genres !

 

 

....ATTENTION IL Y A UNE SUITE

Partager cet article

Repost0

commentaires

CACO 09/05/2015 10:36

Voir la suite que nous venons de mettre en ligne
Merci de votre commentaire

LE TONNANT 09/05/2015 09:56

BRAVO...SOUTENONS CARTON QUI A OSE METTRE UN CARTON ROUGE AU PREMIER DES FRANCAIS!!!

Y'EN A MARRE DE PRENDRE LES RETRAITES DE FRANCE COMME LES MOINEAUX DU BON DIEU A QUI ON VOLERAIT MÊME LES DERNIERES MIETTES PAR DES IMPÔTS "LEONINS"...