Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 06:31
FUSION DES 3  COMMUNES : AUX CALENDES GRECQUES

CHÂTEAU d'OLONNE DICTE SA LOI : LE MASQUE EST TOMBÉ

 

Comme nous vous le laissions présager CHÂTEAU d'OLONNE a fait capoter les discussions sur la fusion des 3 communes au Pays d'Olonne au 1er janvier 2016.après avoir fait lanterner des mois durant les deux autres communes.

 

 

Maintenant les castelolonnais comprendront pourquoi :

- ils vont payer une nouvelle mairie,

- les frais de fonctionnement de leur mairie et de la CCO vont continuer à s'envoler et les investissements décroître,

- il y a eu ces changements à l'Office de Tourisme,

- ils vont payer toujours autant voire plus d'impôts,

- et surtout le "système" castelolonnais économico maffieux et avantageux pour les bénéficiaires va pouvoir se poursuivre au moins jusqu'en 2020 à Château d'Olonne : l'intérêt particulier l'a emporté sur l'intérêt général ! et pire...cela se répercutera sur l'ensemble du Pays d'Olonne qui perd toute vision d'avenir et toute crédibilité.

La communauté d'agglomération ne sera qu'un leurre : une coquille vide qui permettra seulement à des élus de toucher quelques indemnités supplémentaires, d'ajouter une strate au mille feuille et de générer des frais de fonctionnement supplémentaires.

 

LES ELECTEURS CASTELOLONNAIS TROMPÉS

 

Les électeurs castelolonnais ont cru élire une équipe qui fera la fusion : ils ont été aussi naïfs que dupés. Les électeurs n'ont pas compris la leçon de 2009 quand leur ancien maire Jean-Yves BURNAUD après avoir suivi ses collègues pour la présentation du projet de fusion a annoncé que les castelolonnais ne seraient pas consultés.

Les maires d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne ont eux aussi été naïfs : ils ne voyaient pas Jean-Yves BURNAUD, l'ancien maire de Château d'Olonne aussi omniprésent à la mairie qu'anti fusionniste viscéral tirer les ficelles.

 

La fusion à deux perd dans l'immédiat de sa valeur puisqu'elle ne permet pas aux communes de bénéficier du maintien de leur dotation que leur verse l'Etat. C'est six millions d'euros de perdu pour les finances locales : cela ne gêne pas Monsieur Joël MERCIER maire de Château d'Olonne.

Nous l'avions toujours écrit: il n'y a rien à attendre de l'équipe de la majorité castelolonnaise dont le seul objectif était de survivre au moins jusqu'en 2020. Il est d'ailleurs bien dommage de voir qu'il n'existe pas une véritable opposition à Château d'Olonne pour dénoncer le système "BURNAUD" et ses méfaits et suivre les dossiers pour traquer erreurs, mensonges...pouvoir sans contre pouvoir n'est que ruine de la démocratie et de l'intérêt général.

 

Faudra-t-il que les castelolonnais descendent dans la rue pour dénoncer le sysrtème castelolonnais: on peut aujourd'hui se poser la question.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires