Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 16:51
à gauche Joël MERCIER en campagne électorale, à droite la population en campagne  contre la pollutionà gauche Joël MERCIER en campagne électorale, à droite la population en campagne  contre la pollution

à gauche Joël MERCIER en campagne électorale, à droite la population en campagne contre la pollution

Nous nous interrogeons sur le sens du mot DEMOCRATE depuis la parition le 7 avril 2015 d'un article d'Ouest France à la gloire du maire de Château d'Olonne."Joël MERCIER : le premier bilan du maire démocrate "...et les autres maires ? démocrates aussi ?

 

Nous aurons l'occasion d'y revenir plus à fond dans des suites et réponses à cet article.

 

Pour l'instant voici la réaction intéressante d'un de nos membres à l'absence du maire de Château d'Olonne et de ses adjoints au rassemblement anti porcherie du samedi 4 avril dernier sur le remblai des sables d'Olonne

 

"Être démocrate, c’est aussi et surtout être solidaire

Pour qui, et c'est mon cas, croit qu'à partir du moment où ils sont élus sur les règles démocratiques de notre pays, tous les maires sont forcément démocrates, le rédactionnel de Ouest France d'hier concernant le maire du Château d'Olonne a de quoi surprendre.

Et de se poser les bonnes questions sur l'emploi de ce mot par la journaliste : Est-ce en comparaison avec ses collègues notamment des communes voisines (ce qui serait peu flatteur!) voire avec son prédécesseur au Château d'Olonne ?

Sans doute, le terme employé s'applique-t-il en priorité à la gestion en « bon père de famille » généralement reconnue à M. Mercier au demeurant facilement accessible pour ses administrés.

Mais comment oublier que la qualification de démocrate ne peut se déterminer pour un maire que par l'exercice qu'il en fait de sa qualité de démocrate faite de choix et d'engagement pour l'intérêt commun ?

 

Samedi 4 avril, une manifestation importante se déroulait sur le remblai des Sables d'Olonne pour dénoncer les risques inhérents à l'installation désormais autorisée d'une usine à cochons au Poiroux.

Partant des expériences désastreuses de ce type d'installation en Bretagne et particulièrement sensibles aux risques encourus pour le littoral et les plages, le député-maire d'Olonne sur Mer et le maire des Sables d'Olonne se sont spontanément associés à cette manifestation.

Quoi de plus normal au regard des risques encourus !

Et pourtant, l'absence de représentation du Château d'Olonne était remarquée en premier lieu.

Mais peut-être existe-t-il une différence pour ces deux maires des Sables d'Olonne et d'Olonne sur Mer avec l'élu castelolonnais dans l'étendue et l'importance des  responsabilités d'un maire au regard des personnes et des biens ?

 

La morale de l'histoire, si morale il y a, est que pour un responsable démocrate, la mission ne saurait se limiter à quelques chiffres, en l’occurrence positifs certes, bien que toujours susceptibles d'interprétation contradictoire.

 

A moins que ce mot de démocrate n'ait pas la même signification pour tout le monde. "

A SUIVRE...

D

Partager cet article

Repost0

commentaires