Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 16:22
Du forage à la pompe il grimpe le prix du carburant mme si le marché est à la baisse

Du forage à la pompe il grimpe le prix du carburant mme si le marché est à la baisse

Composition du prix du carburant à la pompe (document ministre de l'Economie)

Composition du prix du carburant à la pompe (document ministre de l'Economie)

FACE A LA STRATÉGIE DES PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS DES CARBURANTS LE CONSOMMATEUR DOIT-IL ETRE CONDAMNÉ A SUBIR ?

 

UNE REMONTÉE DES PRIX DES CARBURANTS DIFFICILE A JUSTIFIER

 

Nous avons déjà attiré l'attention  sur l'évolution du prix des carburants à la pompe

http://www.olonnes.com/2015/02/alerte-consommateurs-consommateurs-unissez-vous.html

 

Or, nous voyons aujourd'hui les prix à la pompe, par exemple pour le gazole, passer au-dessus de 1,20 euro pour le litre de gazole.

Officiellement, ce prix augmente de 6.5 % ! en février 2015.

1) Les taxes n'ont pas évolué après la hausse de janvier 2015,

2) certes le dollar est fort par rapport à l'euro : cela explique une hausse de +3,5 %

3) mais ceci n'explique pas la hausse de 6,5 % des carburants.

 

Problème : à la production et au niveau des cours du pétrole (New York et Londres) ceux-ci atteignent à nouveau les niveaux les plus bas ...après un petit rebond (en février)

A qui bénéficie cette hausse ? Aux consommateurs à poser la question...puisque eux ils sont perdants, ils devraient réagir et pas seulement subir.

Qu'on ne nous dise pas que cela vient du fait que les achats faits sur le marché le sont environ 3 mois à l'avance...car, en décembre 2014, les cours étaient au plus bas ! (par exemple en dessous de 45 dollars le Baril à New York ). Ce 45 dollars est à nouveau le cours aujourd'hui.

Le consommateur est-il condamné à subir ?

La concurrence joue-t-elle son rôle régulateur ?

Les doutes sont permis si le litre de carburant ne baisse pas dans les jours qui viennent. Les citoyens doivent devenir des citoyens consommateurs responsables : agir, soutenir, adhérer à une des multiples associations de consommateurs.

Face à certaines situations pour ne plus être "le pot de terre contre le pot de fer" le consommateur doit réagir,  c'est-à-dire se regrouper pour exister, se défendre, être ainsi plus forts.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires