Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 15:41
Le Conseil Général de la VENDEE...futur conseil départemental

Le Conseil Général de la VENDEE...futur conseil départemental

Nous vivons une grande première : les citoyens français sont conviés à voter les 22 et 29 mars pour élire des "conseillers départementaux" (ex conseillers généraux) mais à ce jour...

 

3 QUESTIONS FONDAMENTALES SONT SANS REPONSE

Un conseiller départemental cela va servir à quoi demain ?

Quelles compétences vont rester au département ?

Quelle va être la durée du mandat de l'élu?

 

DANS LA TORNADE D'UNE REFORME TERRITORIALE INACHEVEE

 

1) VOTER AUX DEPARTEMENTALES : ET SI LE DEPARTEMENT N'EXISTE PLUS ET SI LA COQUILLE EST VIDE ?

En 2014, les départements devaient être supprimés en 2020...OK, mais il faudrait une réforme constitutionnelle qui est impossible ! Donc le gouvernement abandonne son projet de suppression des départements.

Eté 2014, le gouvernement décide donc de ne plus supprimer les départements mais les classe :

- ceux qui seront obligés de fusionner,

- ceux qui auront des intercommunalités solides récupéreront les compétences qui seront reprises par une fédération d'intercommunalités,

- les départements ruraux qui seront maintenus.

Qui a pu inventer cela dans la cadre de mesures de simplication ?

Donc, le devenir du département VENDEE n'est pas connu à moyen terme. C’est ce que dit aussi le député Carlos Da Silva , le suppléant de Manuel Valls, pour qui la disparition des départements est inexorable à moyen terme.

La Ministre chargée de la réforme et de la décentralisation Madame LEBRANCHU conclut le dernier débat à l'Assemblée sur une note pessimiste "On ne fait pas une grande révolution territoriale. Certains vont sans doute le regretter."

.

2) MAIS PIRE SI LE DEPARTEMENT EST MAINTENU, QUELLES VONT ETRE SES COMPETENCES ? ...POUR QUOI VOTEREZ-VOUS ?

 

Extraordinaire : face à sa feuille blanche le candidat  conseiller départemental ne peut pas établir son programme puisqu'il ne sait pas quelles seront les compétences octroyées au Conseil Départemental. Cela peut lui éviter de faire des promesses qu'il ne tiendra pas mais cela est grave !

Ce 4 mars 2015, à 18 jours des élections personne ne peut répondre à cette question des copétences échues au Département .

Du jamais vu !

 "On ne sait même pas quelles seront les compétences exactes des futurs conseils départementaux qui seront élus à la fin du mois", déplore le chef de file du Front de gauche André Chassaigne.

Rien que pour la manière dont cette pseudo réforme territoriale est menée on est en droit de se demander s'il faut se présenter au bureau de vote non pour élire deux conseillers départementaux mais pour sanctionner ceux qui ont conduit une réforme territoriale nécessaire à la Bérézina.

et malgré cela...

 

IL FAUT TROUVER UNE OU DEUX RAISONS POUR ALLER VOTER LE 22 MARS 2015

 

1) D'abord la première raison est que le droit de vote s'use si l'on ne s'en sert pas...

Va-t-on laisser élire par quelques uns des candidats conseillers départementaux  qui vont coûter à la collectivité  et qui découvriront leur mission une fois élus et seront libres de faire n'importe quoi ?...il faut donc pour avoir des élus mis dans ces conditions, choisir des hommes qui ont le sens de l'intérêt général et la connaissance du "local".

Elire ou laisser élire n'importe qui, serait suicidaire !

Elire des potiches ou laisser élire des potiches c'est perdre le sens civique.

 

2) Une élection est le rare moment de l'expression de la volonté populaire.

Nous dirons et répéterons aux abstentionnistes qu'ils ont tort parce qu'ils perdent une occasion de manifester leur apprécation sur ceux qui nous gouvernent. Le scrutin local départemental a une raisonnance nationale que le gouvenenment devra écouter, voire entendre.

L'abstentionniste perd le droit de se plaindre des décisions gouvernementales.

Pour la démocratie on ne peut regretter qu'une chose c'est que les bulletins blancs ou nuls ne soient pas décomptés.

 

Nous espérons en avoir convaincu certains d'aller voter le 22 mars même si...

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires