Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 22:48
Quand public et élus sont sortis de ce conseil...le soleil ne s'était pas encore levé sur la mairie des Sables d'Olonne !

Quand public et élus sont sortis de ce conseil...le soleil ne s'était pas encore levé sur la mairie des Sables d'Olonne !

Des perles aux Sables d'Olonne comme cette villa "la chimère" à sauvegarderDes perles aux Sables d'Olonne comme cette villa "la chimère" à sauvegarder

Des perles aux Sables d'Olonne comme cette villa "la chimère" à sauvegarder

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/02/les-sables-d-olonne-un-conseil-municipal-marathon.html

 

"FIN DU MASSACRE A LA BÉTONNEUSE" est l'appellation donnée à cette modification du PLU par son pilote, l'adjoint à l'urbanisme, Geoffroy de BAYNAST

 

 

Après les budgets, le deuxième morceau de bravoure de cette nuit mémorable de conseil municipal des Sables d'Olonne a été l'approbation de la modification du PLU.

Le projet de délibération a été plaidé avec brio et conviction voire humour par l'adjoint à l'urbanisme Geoffroy de Baynast.

Ce dossier, fruit des promesses électorales, était prioritaire car toute modification importante d'un PLU bloque l'urbanisme d'une cité durant la procédure et elle engage gravement l'avenir.

 

UNE MÉTHODE JUSTIFIÉE

On dit bien modification et non révision...il ne s'agit pas de changer les orientations du Plan d'aménagement et de développement durable (PADD qui a force de loi) mais la "modification" est de taille...quant à une révision du PLU dont la procédure est encore plus lourde et elle se serait heurtée à une autre logique : la Communauté de Communes des Olonnes devra élaborer un PLU INTERCOMMUNAL. Celui-ci est d'ailleurs bien programmé dans le Schéma de mutualisation. Chaque chose en son temps. Enfin, une jurisprudence très défavorable  (immeuble CHAILLEY) à un urbanisme de qualité aux Sables d'Olonne et le traumatisme de la précipitation de la délivrance de centaines de permis juste avant les élections de mars 2014 ont incité les nouveaux élus à protéger ce qui pouvait l'être encore.

Geoffroy de Baynast, projections à l'appui, a passé en revue tous les aspects de cette modification de PLU...avec parfois des "plus jamais çà !"

- Dans sa forme : une large consultation avec 2 réunions publiques ayant rassemblé plus de 300 personnes, visites sur le terrain, 11 associations locales consultées...

concertation avec les professionnels,

127 personnes rencontrées par le commissaire enquêteur

230 courriers

61 observations

- Au fond, des objectifs bien précisés qu'a rappelés Geoffroy de BAYNAST

CONTRE LE BÉTONNAGE : maîtriser la densification et le renouvellement urbain...plus de combles aménagés faisant un étage supplémentaire par exemple, retrait par rapport aux voisins, diminution des hauteurs autorisées avec une codification par secteurs (fin de la polémique pour le quai DINGLER : les quais passent à R+1+combles, finis les R+3 + combles aménagés !)...

RENFORCER LA PROTECTION DU PATRIMOINE : Geoffroy de Baynast passe en revue tout (ou presque) ce qui doit être protégé bâtiments comme celui de la rue de la boulangerie, la pendule, le blockhaus, des villas, des alignements types maison de pêcheurs, porches...tout ou presque est passé en revue y compris des murs de pierres comme rue de l'Amour et rue de la Broche...Un point important attendu était celui qui concerne la protection des zones naturelles secteur des Agaures , Aubraie, Perclus: protéger tout en se donnant un peu d'espace pour l'urbanisation future raisonnable.

CONTRIBUER A L'AMELIORATION DE L'EXISTANT : réaliser des parkings sur place quand il y a division d'un logement en plusieurs, préserver l'intimité des maisons riveraines...

ADAPTER LE PLU aux nouvelles orientations municipales : ce sera le cas pour l'aménagement du "camping des roses" avec la création d'un parc et d'un secteur de maisons de ville ; favoriser une architecture "balnéaire" et prendre en compte le développement durable.

En voilà pour l'essentiel...chacun sera libre d'aller consulter pour plus amples informations les documents en mairie.

 

LE DÉBAT

 

L'OPPOSITION PAS TROP D'ACCORD

Pour l'opposition de droite par la voix de  Loïc PERON, cette modification du  PLU n'est pas la bienvenue : "le niveau communal n'est plus approprié,  le PLU intercommunal est lancé en 2015, nous aurions préféré avoir une collaboration avec les deux autres communes." Il n'est pas d'accord non plus sur le projet concernant le camping des Roses et aurait préféré le maintien temporaire pendant 10 ans du statu quo et la création d'une réserve foncière. L'opposition est contre la disparition du camping des Roses .

Même opposition pour l'ancien Hôpital : limiter la construction, c'est diminuer la capacité financière de l'hôpital déjà bien malade de ses finances. Il faudrait au contraire prioriser l'urbanisation du site de l'Ancien Hôpital.

L'opposition de droite s'abstiendra.

 

Pour l'opposition de gauche, les critiques sont plus nuancées; Gérard MERCIER trouve que "Geoffroy de Baynast tape dur sur Louis GUEDON ", l'ancien maire. Il réclame plus de logements sociaux particulièrement sur le Perclus.

L'opposition de gauche s'abstiendra aussi.

Il n'y a vraiment pas eu de la part de l'opposition de présentation d'un contre-projet soit parce que certains de ses voeux étaient exaucés  soit par dépit ou manque d'initiatives.

 

Une pré-conclusion au débat est faite par Jean-Marie BELLE qui apporte au nom de la majorité son soutien à l'équipe qui a réalisé ce travail de conception et de présentation de cette modification du PLU pour "un urbanisme maîtrisé".

Cette fin de débat sur ce point 8 de l'ordre du jour est même saluée par des applaudissements. Il est 0h45, et on en est au pont 8 de l'ordre du jour qui en compte 45 !

La modification N° 2 du PLU est approuvée.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

alix barbier 31/03/2015 18:47

Malheureusement la chimères va etre detruite car sa propriétaire est morte...

REGUIGNE REGIS 21/02/2015 15:11

La fin du bétonnage ? Ah , bon ; alors , décider par la modification N°2 du PLU de bâtir 50 maisons dans la 1/2 partie nord du camping des Roses cela se fera sans ...béton ? Et , pour bâtir ces maisons ne faudra - t - il pas un miracle pour ne pas raser les arbres et arbustes qui prospèrent là ? Vous en doutez ? Alors , faites un " tour du propriétaire " dans ce camping qui appartient à la Ville des Sables . Et , aussi , argument " de poids " pour supprimer le camping , les 50 maisons seront en accession à la propriété " pour des jeunes ménages " à des conditions avantageuses en termes de prix ; un promoteur réalisera le programme , après avoir acheté , pour combien de millions d ' euros ; c ' est le but inavoué de l ' opération pour les finances communales ? Pour " bétonner " son argumentation , le maire- adjoint à l ' urbanisme a déclaré au Vendée journal des Sables que ces 50 maisons recevront 250 habitants en comptant parents et enfants .Cette affirmation , par voie de presse , est donc rendue publique . Or , qui sera assez niais pour croire aux 250 ? Allons donc , 50 jeunes ménages arrivent avec une moyenne de 3 enfants chacun . Cette affirmation est totalement illusoire car , non seulement une partie non négligeable de foyers actuels ; même " jeunes ", sont mono-parentaux et par ailleurs rares sont les couples avec 2 enfants et plus ! " Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages " déclara le général De Gaulle ! Une visite du site internet " démographie des Sables d ' Olonne " rend tellement plus modeste !
Nous sommes en présence d ' un marché de dupes car , de plus , ce même maire adjoint affirma que ces néo-arrivants , donc n'habitant pas les Sables avant d ' y poser leurs valises participeront à renforcer les effectifs d 'enfants dans Les écoles ; ces " 250 " imaginés seraient également " un plus " pour le commerce local . A comparer avec les centaines de résidents sur le camping des roses , d ' avril à novembre chaque année , les commerçants du secteur des Présidents savent ce qu ' ils vont perdre ; le " retour sur investissement " est plus que susceptible du plus grand doute .
Conclusion ? Résidents , population de gens " sans importance " préparez vous à faire vos valises ...

REGUIGNE REGIS 24/02/2015 12:31

Oui , mais déjà du côté de 1789 et surtout 1793 les Vendéens ne furent guère favorables à la Révolution .
L ' histoire se répète - t - elle ? Mais , que fit Napoléon en ce temps ? La promotion de La Roche sur Yon ; pourquoi ?
Signé : Napoléon .

REGUIGNE REGIS 24/02/2015 12:27

O

Pierre LANGUET 24/02/2015 12:18

Bah oui Monsieur REGUIGNE, la seule chose que vous n'ayez dites et que moi je dis, c'est qu'encore une fois c'est une poignée d'hommes politiques qui font la pluie et le beau temps sous prétexte d'avoir été élu avec une petite majorité et en plus en mentant d'une manière éhontée, ne serit-ce qu'en reniant le béton là où cela les arrangent et en construisant 50 maisons à l'endroit où ne se trouvent que des parcelles sur un terrain de camping avec tentes caravanes ou mobil-home le tout très bien entretenu et ne coutant rien à la ville qui reçoit au contraire un loyer non négligeable tous les ans...!!! Mais évidemment entre empocher 150.000 euros chaque année ou recevoir une manne de 4.000.000 € tout de suite des mains d'un promoteur qui doit déjà se régaler d'avance il n'y a pas photo..... n'est-ce pas Monsieur le Maire????? Ainsi va la vie je n'espère plus qu'une chose avant de quitter ce monde.... avoir la chance de soutenir une vraie révolution comme celle de 1789 pour anéantir les nantis.....!!!!