Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 22:30
La pépinière d'entreprises à Olonne-sur-Mer et l'ex canton des Sables d'Olonne qui préfigure l'agglomération La pépinière d'entreprises à Olonne-sur-Mer et l'ex canton des Sables d'Olonne qui préfigure l'agglomération

La pépinière d'entreprises à Olonne-sur-Mer et l'ex canton des Sables d'Olonne qui préfigure l'agglomération

Suite de

http://www.olonnes.com/2015/02/conseil-communautaire-historique-au-pays-d-olonne-ou-petard-mouille.html

 

UN SCHEMA DE MUTUALISATION OU PLUS

C'était le morceau de choix présenté en fin de conseil communautaire

 

En réalité,  ce schéma présenté dépasse de loin ce que la loi impose en la matière (article L 5211-39-1 du Code Général des Collectivités territoriales sur un rapport obligatoire annuel relatif aux mutualisations de services entre la CCO et les 3 communes)

 

En effet ce rapport aborde non seulement la mutualisation des moyens  mais il aborde  4 opérations connexes qui transforment un simple schéma de mutualisation en projet de mandature :  

1) Harmonisation des pratiques et mutualisation des moyens entre les 4 collectivités,

2) Transferts accrus de compétences vers la communauté de Communes des Olonnes,

3) Création d'une commune nouvelle par la fusion des 3 villes soeurs des Olonnes,

4) Création d'une communauté d'agglomération pour laquelle l'Ile d'Olonne, Vairé, Sainte-Foy, et Saint Mathurin seront invitées à travailler, ensemble, sur un projet commun à ce "bassin de vie".

Pour le Président de la Communauté de Communes des Olonnes CCO Yannick MOREAU ce document "c'est un engagement prospectif des 4 collectivités...le document fondateur de notre volonté commune, la loi impose un schéma de mutualisation, on va bien au-delà , on élargit le débat au-delà du périmètre de la collectivité" (la CCO).

 

CE SCHEMA NE FAIT PAS L'UNANIMITE

L'opposition de gauche socialiste par la voix de Gérard MERCIER ne peut qu'être satisfaite de la démarche vers une Communauté d'Agglomération au Pays d'Olonne. "donnant l'impression que tout est bouclé".

"Nous parlons territoire"et "chaque commune garde son identité"

"Il faut même voir plus loin vers le Pays des Achards et le Talmondais"...une voie malicieuse dans la salle  a même ajouté ...la Roche sur Yon !

"La fusion des 3 communes devient accessoire voire inutile"..."oui aux transferts de compétence, oui aux mutualisations" ...mais...

"Nous voterons CONTRE, car ce schéma a été fait sans nous consulter."  "On nous demande de voter sur une chose qu'on n'a pas travaillée".

Anthony Pitalier rejoint son collègue " On a toujours voté les transferts de compétence...c'est quoi le projet de fusion ? c'est très compliqué pour nous, c'est pas sérieux."

 

L'opposition de droite castelolonnaise s'accroche à un point qui porte sur la mutualisation : celle du tourisme prévue au 1er janvier 2016 et la création d'un office intercommunal des sports (opération prévue à moyen terme). Pour les responsables de la liste il y a une incohérence entre ces projets de mutualisation et les décisions prises par la commune de Château d'Olonne

- d'une part, en créant un "nouvel" office de tourisme et en recrutant un directeur,

- d'autre part, en supprimant l'office municipal des sports castelolonnais.

La réponse de Joël MERCIER n'a pas eu le mérite de mettre en valeur la cohérence entre les décisions prises à Château d'Olonne et celles qui se prennent en Communauté de Communes. Il y  a là une culture de l'ambiguïté qui nous rappelle 2009 quand l'ancien maire de Château d'Olonne Jean-Yves BURNAUD présentait aux citoyens des 3 communes avec ses collègues Yannick MOREAU et LOUIS GUEDON le projet de fusion pour annoncer quelques jours plus tard qu'il n'y aurait pas de consultation des castelolonnais !...donc plus de fusion. Il ne faut pas oublier cet épisode.

L'opposition de droite sablaise partie avant le débat avait tenu à préciser par  la voix de Loïc PERON qu'elle était favorable au texte présenté...mais les absents ne votent pas...ils peuvent donner pouvoir...on a un peu de mal à expliquer cette absence !

Il y avait bien de la politique politicienne dans un débat qui était local et sans arrière-pensée si ce n'est celui de l'intérêt général. Le front de gauche et les représentants de la gauche socialiste votent CONTRE ce schéma.

 

UN DEBAT QUI N'A PAS LEVE TOUTES LES AMBIGUITES...une échéance tardive, ce sont des millions d'euros perdus, ce sont des millions d'impôts de plus pour les habitants du Pays d'Olonne.

Le document est un acte fondateur d'une démarche d'apparence solidaire. Il a le mérite d'exister.

Il aurait été plus crédible :

- s'il avait été accompagné d'un engagement sur un  planning. Or, il est seulement stipulé en introduction " les 3 communes membres de la CCO sont engagées sur le chemin de la création d'une commune unique avant la fin du mandat actuel" soit 2020.

- si, le mode de consultation des castelolonnais qui n'est pas une obligation légale était précisé; Lors du débat on a vécu dans la confusion : référendum, consultation...

Qui peut croire que s'il y avait une volonté unique et forte et sans ambiguïté de construire une commune unique il faille attendre si longtemps pour la réaliser et ce, d'autant plus que chaque année qui passe ce sont des centaines de milliers d'euros qui se perdent (voire l'étude de 2009)  : et, en période de crise, de disette, l'attente n'est pas une technique politique mais c'est une erreur.

Cela laisse aussi l'impression que pour cacher d'éventuelles dissensions sur le calendrier  et les méthodes et le risque de clash les diktats d'une commune (Château d'Olonne) s'imposent à la bonne volonté de vouloir réussir des deux autres communes.

Qu'adviendra-t-il si ces divergences ne s'aplanissent pas et qu'il faille attendre 2019 pour constater une entente impossible ?

Ne vaudrait-il pas mieux une fusion à deux immédiate qu'une fusion espérée à 3 qui échouerait en 2018 ou 2019 ?

 

Voilà les questions crues qu'il faut oser se poser et qu'il faut poser à nos élus ?

Le chemin qui mène à la commune unique sera long...on espère que ce ne sera pas un chemin de croix qui mène au calvaire !

Aux citoyens de veiller au respect des engagements de ceux qu'ils ont élus.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

electricien paris 25/03/2015 15:41

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement