Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 22:08
OLONNE-SUR-MER : conseil municipal du 26 janvier 2015OLONNE-SUR-MER : conseil municipal du 26 janvier 2015

UN CONSEIL MUNICIPAL A FLEURETS MOUCHETES

 

Le conseil municipal d'Olonne-sur-Mer du 26 janvier 2014 était placé sous le signe du budget 2015.

Ce conseil a débuté par une minute de silence en hommage aux victimes des 7 janvier et 9 janvier 2015. Ce fut aussi un hommage  au dévoué André LOUAPRE président de la Section d'Olonne sur Mer  l'UNC AFN Soldats de France décédé le 27 décembre 2014.

 

UNE DEMISSION DE SON POSTE D'ADJOINT DE STEPHANE BROUSSEAU

Au début de ce conseil est annoncée la démission de ses fonctions d'adjoint de Stéphane BROSSEAU. Dans sa lettre Stéphane BROSSEAU motive sa démission par son choix personnel au niveau de sa vie professionnelle et familiale. Un choix qui ne peut que l'honorer. Pour nous, ce jeune conseiller municipal et communautaire restera un exemple d'un jeune élu, présent, dévoué, ouvert...il a fait son choix qu'il faut respecter...la collectivité voit un jeune s'éloigner un peu ...Nous nous souvenons de Stéphane à la Communauté de Communes des Olonnes (dont il a déjà démissionné)  : une présence qui faisait rayonnait le sérieux, la discrétion  et la sympathie dans une enceinte qui parfois avait besoin de ces qualités.

Ses fonctions seront réparties entre celui qui lui succède Frédéric BENELLI et la première adjointe Florence PINEAU.

 

LA MEDIATHEQUE

Le Maire introduit ce sujet par une forme de mise au point en précisant deux points essentiels : la médiathèque aura une vocation intercommunale et se met en place un partenariat avec l'INA pour une coproduction d'une "fresque documentaire" dont les modalités et les choix des thèmes n'ont pas été dévoilés.

L'investissement pour la ville est de 129 000 € .

Pour l'opposition, Régis BERNARD estime ce coût "exorbitant"...c'est l'ouverture des échanges aigres doux entre majorité et opposition . La discussion dérive sur la censure dont " semble" être accusé le maire qui clôt le débat par cette sentence "la liberté d'expression n'est pas une liberté absolue"

L'avenant aux travaux et le projet de coproduction sont bien sûr approuvés.

 

LE BUDGET

Le Budget Principal primitif est fixé : 

- en fonctionnement à 13 474 111 €

- en investissement à 7 958 540 €.

 

Les taux d'imposition, selon l'engagement de mandature de la majorité ne doivent pas augmenter de plus de 1%. Petit rappel : ces taux sont ceux votés par le conseil municipal. La loi de finances votée par le Parlement a augmenté les bases de 0.9%...ainsi les contribuables olonnais ne verront  pas leurs impôts locaux 2015 "bloqués"...

Taxe mobilière passe de 14.27 % à 14.56%

Taxes foncières bâties et non bâties : ne bougent pas. 

Déception : il n'y a pas eu de débat de fond sur le budget voté par  la majorité avec les 5 voix des élus d'opposition CONTRE.

Il eût été intéressant de voir l'opposition exposer ses critiques sur le budget même si c'est un peu une redite après le Débat d'Orientation Budgétaire qui a eu lieu en décembre 2014. Il y a certainement des choix faits par la majorité qui ne correspondent pas aux voeux de l'opposition.

 

LES PETITS AFFRONTEMENTS VERBAUX OPPOSITION  MAJORITE

Les conseils municipaux des Sables d'Olonne nous ont habitués à des joutes rudes et bruyantes. A Olonne-sur-Mer l'invective se fait un ton au-dessous mais les échanges sont aigre-doux , sourires moqueurs, les mots tels qu "incompétents" sur des sujets secondaires comme les tarifs ou la cession de petits terrains ou les tarifs scolaires n'apportent pas de grandeur au débat démocratique. Le maire a d'ailleurs avec fermenté demander aux élus de tous bords  "d'avoir un peu plus de retenue. "

En fin de séance il y a même eu de la part de Madame Nicole LANDRIEAU une intervention étrange concernant l'achat par le maire de 3 abonnements à Charlie hebdo. En réponse Yannick MOREAU a bien précisé que s'il ne partage pas le ligne de Charlie Hebdo, il voulait, par ce geste, signifier un acte de résistance à la Terreur.

 

DES PROGRES VERS LA MUTUALISATION ET L'HARMONISATION DES PROCEDURES ENTRE LES 3 COMMUNES.

Plusieurs mesures ont été prises dans ce sens : tarifs, participation de la communes aux frais de scolarité, délégation au maire (plafonnement des autorisations d'engagement de dépenses) : des mesures qui vont doucement mais sûrement vers un rapprochement des communes du Pays d'Olonne.

 

 EXPOSITION UNIVERSELLE DE 2025

Il était demandé aux élus de s'sasocier par une motion de soutien à la candidature de la France à l'Exposition Universelle de 2025.

Les élus ont en coeur reconnu qu'on était loin des préoccupations actuelles des olonnais mais qu'il était louable de s'associer à un projet national auquel adhérent des élus de toutes tendances, le Président de la République, le gouvernement, le grand Paris...la gauche ne s'est pas associée à cette union !

 

PRECISION RECTIFICATION (voir commentaire ci-dessous) et excuses

La liste de GAUCHE "Ensemble pour Olonne" a approuvé la candidature de la France à l'exposition universelle de 2025.

Si nous avons bien vu, bien entendu et bien compris ce sont les deux élus de l'autre gauche qui ,par la voix de Madame Nicole LANDRIEAU (liste l'Humain d'abord,  front de gauche), ne se sont pas associés à la motion

 

 

LA JARRIE un grand projet olonnais au profit du Pays d'Olonne

LA JARRIE un grand projet olonnais au profit du Pays d'Olonne

Partager cet article

Repost0

commentaires

Avril Simon 01/02/2015 12:52

Bonjour,

La liste de GAUCHE "Ensemble pour Olonne" a approuvé la candidature de la France à l'exposition universelle. Si vous le souhaitez nous pouvons vous transmettre notre intervention, expliquant notre vote.

CACO 01/02/2015 17:08

Effectivement nous avions noté votre accord pour la motion mais c'est la rédaction de notre texte qui a manqué de précision. Si nous avons bien compris, sur cette dernière question, c'est Madame LANDRIEAU (autre liste de gauche mais du front de gauche) qui ne s'et pas associée à la motion.
Nous avons donc mis un rectificatif en ligne et si vous le souhaitez nous pourrions y adjoindre votre déclaration pour lever toute ambiguïté, sachant que nos articles restent en ligne.