Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 22:40
CHATEAU D'OLONNE : conseil municipal du 28 janvier 2015

L'élément essentiel de ce Conseil Municipal était le vote du budget primitif 2015.

Il a été présenté par le maire Joël MERCIER qui a repris les fondamentaux connus :

- le "désengagement de l'Etat" (diminution programmée de la Dotation Globale de Fonctionnement DGF) qui pèsera sur le fonctionnement des collectivités mais le commune  de Château d'Olonne maintiendra ses engagements :

- de ne pas augmenter la fiscalité

- de maintenir l'objectif de 7,5 millions d'euros d'investissements

 

Le montant total du budget sera de 24 600 509,50 euros dont

- fonctionnement : 14 260 602 euros

- investissement : 10 339 907,50 euros (opérations d'ordre comprises)

 

UNE FORTE HAUSSE DES DEPENSES DE PERSONNEL

Pour les dépenses de fonctionnement : la litanie des chiffres et d'explications a peut-être tué le débat. Ce n'est pas ainsi qu'élus et public prendront goût aux finances locales. L'ennui gagnait la salle et le chewing gum du maire traduisait le désintéressement  qui se généralisait dans la salle. Dommage !

 

La seule remarque d'importance que nous avons notée est la hausse des frais de personnel qui n'a pas échappé à la critique de l'opposition.

Plus de 5% de hausse : le budget passant de 5 914 885 € à 6 253 100 €

Pour les représentants de la liste "Ensemble agir pour le changement" cette orientation budgétaire n'est pas compatible avec l'engagement de la mutualisation des services "on eut s'interroger sur cette augmentation..; qui va rendre plus difficile l'union des 3 communes"

La seconde remarque concerne l'aide au monde associatif qui stagne.

La réponse du maire est qu'il a fallu recruter au niveau de la police municipale, recruter un régisseur au service culturel et renforcer l'équipe communication.

Ceci n'est guère satisfaisant par rapport à la question posée: ce ne sont pas des postes opérationnels qui sont créés (hors la police). Comme dans d'autres collectivités ce seront les dépenses improductives de communication qui continueront à flamber pour servir les élus.

Quant à la gestion de l'office de tourisme, l'affectation de la taxe de séjour, l'explication n'a pas été comprise au moins au niveau du public. La municipalité traîne un boulet avec ce sujet.

 

L'INVESTISSEMENT : d'abord l'HOTEL DE VILLE mais PAS DE RESERVES FONCIERES

Le maire a donné le cap. Précédemment la priorité était donnée à la voirie. La nouvelle priorité sera le patrimoine communal avec bien sûr le gros morceau que sera le nouvel Hôtel de Ville (pour ce budget 2015 déjà 1 680 000 €).

On a noté aussi le démarrage des travaux programmés pour la sauvegarde de l'Abbaye Saint Jean D'Orbestier, des travaux sur la salle des Sports des Plesses, poursuite et fin des travaux au Tanchet et littoral, voirie...

 

Ce budget n'apporte pas d'innovation;

L'opposition "Ensemble agir pour le changement" a tenter de suggérer une piste toujours délaissée par les municipalité successives : créer des réserves foncières pour permettre aux jeunes de se loger. Les habitudes ont la vie dure. La municipalité ne veut pas prendre sa place dans la gestion de réserves foncières, les promoteurs locaux ont le champ libre peut-être trop libre puisqu'il n'y a pas de contrepoids à leur règne sur le marché immobilier à Château d'Olonne. La suggestion de l'opposition était vouée à l'échec.

 

Quelques autres observations

 

Un cadeau à la Communauté de Communes des Olonnes ?

D'abord reprenons une remarque générale et répétée chaque année : la mauvaise habitude de la municipalité de sous-estimer les recettes (et aussi de surévaluer les charges, aurait-on pu ajouter).

L'opposition a souligné deux exemples : les droits de mutation et les impôts. Il est suggéré de réajuster de manière réaliste ces recettes en en faisant "cadeau " à la communauté de communes CCO qui voit ses charges croître suite aux transferts de compétence.

L'idée parait bonne au maire puisqu'il l'a proposée à la  CCO ...mais il n'a pas été suivi ! Il faudra demander pourquoi ?

Donc la suggestion de l'opposition sera sans suivi sauf d'en reparler à la CCO ?

Notons que le maire ne nie pas cette sous-évaluation des recettes. Ceci n'est pas de la bonne gestion : des communes dans cette situation n'hésitent pas à baisser les impôts locaux reconnus trés lourds.

 

L'endettement

468 euros par habitants : c'est sage par rapport aux autres villes de même importance.

Dépenses de personnel /dépenses réelles de fonctionnement ! 60% : c'est au-dessus de la moyenne des autres villes de même importance et c'est surtout contraire aux recommandations de la Cour des Comptes.

 

Une seule voix de l'opposition "Ensemble Agir pour le changement "s'est élevée contre ce budget 2015, les autres élus cette opposition de droite se sont abstenus.

Le budget 2015 est approuvé. Mais le débat encore une fois n'a pas été à la hauteur des enjeux.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jarny 04/02/2015 09:13

Et encore une fois la "Gauche" fut silencieuse...J'en ai vraiment mal au coeur...Pourtant deux personnes sur les trois sont compétentes....Mais peut-être que leur leader a maintenant mieux à faire (Départemental) ...Dommage certaines personnes avaient envie , de se battre et agir pour leur ville...

CACO 07/02/2015 10:04

On ne peut que regretter ce silence assourdissante .Dans une commune s'il n'y a pas débat sur le budget quand est-ce qu'il y aura débat? Les citoyens qui ont voté pour l'opposition doivent être déçus et ceux de la majorité...

Pascal GRACIA 30/01/2015 12:04

Il eu été pour le moins objectif de préciser que les élus prétendument de gauche ont voté le budget et que tous les élus de l'autre opposition ne l'ont pas fait. Ce serait bien de ne plus mélanger les comportements des deux groupes d'opposition. Pour éclairer l'opinion

CACO 02/02/2015 10:01

Nous confirmons les 3 élus de gauche se sont abstenus (voir PV de la réunion affiché en mairie.

CACO 30/01/2015 19:36

De notre place au sein de la salle du conseil municipal il nous est apparu que 7 élus des oppositions s'étaient abstenus. Nous avons vu qu'un seul bras se lever pour indiquer un vote contre . Il s'agissait d'une élue de l'opposition de droite. Par contre ce que nous avons relevé c'est que l'opposition de gauche n'a fait aucune remarque sur ce budget donc elle fut absente du mini débat. S'il y a une rectification à faire bien sûr nous la ferons...quitte à aller en mairie .