Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 23:28
Le bloc d'opposition de droite qui essaie de se faire entendre

Le bloc d'opposition de droite qui essaie de se faire entendre

Suite de

http://www.olonnes.com/2014/12/conseil-municipal-des-sables-d-olonne-la-democratie-locale-dans-la-tempete.html

 

Après la narration du temps de la récréation des élus chamailleurs venons-en aux choses sérieuses...en commençant par la fin de ce Conseil Municipal marathon : le DOB.

 

LE DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE (DOB)

 

Ce débat qui n'en n'est pas un puisque c'est un exposé sans vote sur la vision de la majorité de l'évolution de son programme et de ses moyens financiers.

C'est le premier exercice de Monsieur Yvan KERVENKA conseiller délégué aux finances. Il était minuit trente quand ce point qui était le plus important de l'ordre du jour était enfin abordé.

 

LES ORIENTATIONS

 

- temps de crise, baisse de la dotation générale de fonctionnement que verse l'Etat , célèbre DGF dont le gouvernement annonce sans cesse la diminution qui sera dès 2015 effective, menace sur la rentrée de certaines recettes : il faudra se serrer la ceinture et économiser,

- engagement de ne pas diminuer les investissements,

- engagement de ne pas augmenter la dette,

- absorber les dépenses nouvelles supplémentaires obligatoires comme l'augmentation des rémunérations des fonctionnaires territoriaux surtout pour la catégorie C, le coût des "animations" pour l'aménagement des rythmes scolaires...sans déséquilibrer le budget et le programme de mandature,

- ne pas augmenter les taux des impôts locaux .

 

QUELQUES CHIFFRES ESSENTIELS  POUR LE BUDGET 2015

- recette courantes :  34,2 millions d'euros

- dépenses réelles de gestion : 27,6 millions d'euros (26,8 en 2014)

- autofinancement : 1,3 million d'euros (4,4 en 2014)

- dépenses d'investissement :  9,8 millions d'euros (9,2 en 2014)

- emprunts nouveaux : 1,790 million d'euro (1,850 en 2014)

 

REACTIONS

Les opposotions n'ont pas été convaincus du bien-fondé de ces orientations. Monsieur Jean-François DEJEAN " nous demandons de revoir vos prévisions" dit-il au maire pour le prochain budget...Il note surtout une augmentation des charges de fonctionnement de 3% alors qu'on parle de crise et d'économies. Ces charges obèrent la capacité d'investissement.

 

Pour Monsieurt Gérard MERCIER de l'opposition de gauche il est inadmissible de "maîtriser les dépenses de fonctionnement en tapant sur les associations"..".on n'a plus de sous mais on fait des campagnes d'information". Monsieur Gérard MERCIER ne partage pas en matière de baisse de recettes le pessimisme du maire compte tenu du fait que les bases d'imposition vont augmenter et que l'urbanisation croissante augmentera aussi les recettes. Monsieur Gérard MERCIER aurait bien voulu placer un couplet sur le choix des investissements mais le gong avait sonné !

 

LES INVESTISSEMENTS PRINCIPAUX PREVUS EN 2015

- réhabilitation de l'ancienne sous-préfecture pour l'accueil d'un détachement d'université (mais chut ! c'est encore top secret) : 1 100 000 euros

- voirie : 2 600 000 euros

- Eglise Notre Dame : 500 000 euros,

- accessibilité: 500 000 euros...

Le responsable  Finances de la Ville des Sables d'Olonne a passé avec brio son examen de passage et fait preuve de pédagogie même s'il n'a pas convaincu l'opposition...même s'il a terminé après une heure du matin

 

REVUE RAPIDE DES AUTRES PRINCIPAUX DOSSIERS

 

LES EMPRUNTS TOXIQUES

Cela fait partie de l'héritage lourd puisqu'il représente  pour la ville des Sables d'Olonne 10 millions d'euros qu'il faudra renégocier sans avoir une garantie que l'Etat grand distributeur de ces prêts à risques  à travers sa banque "La Caisse des Dépôts" et sa "filiale" DEXIA assume ses responsabilités. (voir nos parutions sur ce sujet :

http://www.olonnes.com/2014/12/emprunt-toxique-fusion-de-communautes-de-communes-des-lecons-a-tirer-pour-les-trois-communes-du-pays-d-olonne.html   )

 

La Cour des Comptes a  toujours condamné ce type de prêt.

C'est un sujet qui fait polémique entre les anciens élus responsables et les nouveaux...mais ceux-ci doivent accepter d'assumer l'héritage même s'ils n'avaient pas mesuré, lorsqu'ils ont posé leurs candidatures, l'ampleur des dégâts en ce domaine, par exemple!

 

AIDE AU RAVALEMENT

 

La nouvelle municipalité lance une opération qii devrait permettre d'améliorer l'image de la Ville.

Rappelons que les propriétaires ont l'obligations d'effectuer un ravalement tous les 10 ans et que cette obligation reste fiction puisque les contrevenants ne sont pas sanctionnés.

Partant de ce constat la municipalité a choisi deux secteurs tests pour 2015 (un sur le Centre ville, l'autre sur la Chaume) où il sera accordé une subvention de 20 % des travaux aux propriétaires qui feront faire le ravalement de leur immeuble.

 

Selon Me de BAYNAST responsable de l'urbanisme cette formule a 3 avantages :

- faire disparaître des verrues,

- aider les particuliers, les inciter à respecter leurs obligations en la matière,

- aider à la relance de ce secteur du bâtiment.

L'unanimité se fait sur le projet et une enveloppe de 100 000 euros y est consacrée.

 

Nous passons sur d'autres débats comme celui qui eut lieu pour les délégations au maire où les mots, les phrases, les menaces, les insinuations malveillantes ont certainement dépassé la mesure...

en espérant que, dans quelques mois, les aigreurs disparaîtront et que l'opposition calme et constructive travaillera à améliorer les projets présentés par la majorité qui l'écoutera ...ce sont nos voeux d'association démocratique et citoyenne pour 2015 et pour les 33 élus sablais.!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires