Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 17:36
Le préfet en question : Patrick STRZODA

Le préfet en question : Patrick STRZODA

Décidément on peut se poser les questions : à quoi servent les Préfets ? Aura-t-on besoin de Préfets après la réforme territoriale ?

 

Ils ont perdu tout pouvoir sur le contrôle de la légalité des décisions des élus locaux : "la faute à la décentralisation"

Mais la réforme de 1982 a confirmé que  les compétences du préfet en matière de maintien de l’ordre public sont restées intactes.

Maintenant on s'aperçoit qu'ils ne jouent même  plus leur rôle de responsable de l'ordre public.

 

3 exemples

 

1) XYNTHIA

On pouvait penser que les Préfets auraient tiré les leçons du procès  XYNTHIA . Rappelons que les services préfectoraux et le Préfet ont failli à leurs missions :

- ils n'ont pas imposé au Maire de la Faute-sur-Mer  les mesures légales de protection des populations lors de constructions de lotissements en zone submersible,

- ils n'ont pas soutenu leurs services et les personnels lâchés par leur chef  ont eux aussi fini par abandonner dans la partie de bras de fer avec le maire de la Faute-sur-Mer,

- ils n'ont pas fait le nécessaire pour lancer l'alerte la veille de la tempête alors qu'ils avaient les renseignements sur une alerte rouge : seul un sous-directeur de l'ex Equipement après une réunion de crise sous l'égide du Préfet de la VENDEE a eu une mission mal explicitée et pas suivie. Il est poursuivi pour cette négligence coupable mais pas son chef !.

 

2) LAVAL

 

Nous apprenons qu'à LAVAL une rave party qui a rassemblé 3000 personnes a pu se dérouler sans autorisation et que le maire de LAVAL n'était pas au courant de la tenue de cette manifestation.

3000 personnes qui se déplacent, se téléphonent, s'envoient des mails cela ne sait pas, cela ne se voit pas !

« Je ne pouvais pas avertir le maire de Laval avant l'arrivée des teufeurs en Mayenne, car nous ne savions tout simplement pas où ils allaient aller ! Ils ne nous le disent pas et refusent toute déclaration, indique Patrick Strzoda, Préfet de Bretagne. C'est comme cela que se passent les free-party." (cité par Ouest-France);

Tout le monde sait que quand il y a un tel risque "les grandes oreilles" des services de police et autres renseignements généraux suivent pas à pas les meneurs, les préparatifs de ce type de manifestation.

Si le Préfet de Région BRETAGNE n'a pu aviser le maire de Laval et mettre préventivement un dispositif de sécurité en place , aviser bien sûr le maire concerné, il y a simplement faute et l'excuse du préfet n'en n'est pas une mais est un aveu d'impuissance voire d'incompétence. Sa réponse est affligeante.

En effet, si on suit le raisonnement du Préfet il ne sert plus à rien sauf à distribuer permis de conduire et cartes grises...Il y a là matière à économie : supprimons les Préfets.

D'ailleurs qu'a pu faire le même préfet de Bretagne face aux "bonnets rouges" et à la destruction des portiques écotaxe que les contribuables vont payer très cher !

 

3) GENS DU VOYAGE

 

Cela nous rappellle l'installation des grands rassemblements de gens du voyage. Toute installation sauvage est interdite hors des zones affectées et normalement équipées. Le Préfet possède des pouvoirs exceptionnels pour faire respecter la loi.

Or, on s'aperçoit qu'il n'utilise pas ses pouvoirs et que les installations sauvages durent ce que veulent les gens du voyage (en général ,une semaine). Les frais qui découlent de ces installations sont à la charge de la commune d'accueil du rassemblement. La commune répercute à la Préfecture (l'Etat) donc au contribuable.

 

Avec ces exemples on peut se demander s'il ne faut pas que le gouvernement envisage, avec la réforme territoriale, si on ne pourrait pas supprimer les Préfets. Puisqu'on "doit" supprimer les départements pourquoi maintenir Préfets et Sous-Préfets ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires