Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 19:50
Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne

Joël MERCIER, maire de Château d'Olonne

FUSION DES TROIS COMMUNES DU PAYS D’OLONNE : AVOIR DES DOUTES SUR LA VOLONTE DU MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE EST FONDE ET LEGITIME

 

Nous pouvons remercier l’Association HORIZON PAYS D’OLONNE pour avoir réussi à provoquer une réaction du Maire de Château d’Olonne. sur le thème de la fusion.

Cela pourrait ou pourra permettre une ébauche de clarification qui est absolument nécessaire : le débat sur la FUSION ne doit pas être celui de la confusion.

HORIZON PAYS D’OLONNE a proposé, a donné la chance à Monsieur Joël MERCIER de prendre clairement publiquement position sur la FUSION.

En effet, les chemins sinueux parcourus par le maire de Château d’Olonne sur la route de la fusion ne peuvent que faire douter les combattants fusionnistes anciens et nouveaux et les citoyens sur la volonté de fusion du Maire de Château d’Olonne.

 

1) Monsieur Mercier, Maire de Château d’Olonne, pose des conditions pour adhérer à la fusion. Il met en avant des exigences : d'une part, une consultation des castelolonnais et d'autre part, l'élaboration d'un « projet de fusion ». C’est une option démocratique…mais alors pourquoi en 2009 a-t-il fait tout pour ne pas consulter les castelolonnais alors que les maires des deux autres communes ont consulté leurs citoyens olonnais et sablais ? A-t-il, avec sa majorité en 2014, vraiment changé d’avis, de politique ? Il ne répond pas à cette question. Ce doute est pesant.

 

2) Que sera le préalable nommé « projet de fusion » avancé lourdement mais seulement par Monsieur MERCIER ? Comment Monsieur MERCIER le voit-il ? Il ne se prononce pas là-dessus. De deux choses l’une : ou il n’en connaît pas la teneur alors qu’il en est le promoteur ou il s’agit d’un préalable, d’un diktat avec des conditions fixées par le Maire de Château d’Olonne mais inacceptables pour les deux autres maires. Un  moyen de faire capoter le projet.

En effet, cela conduira à un échec du rapprochement et des négociations entre les 3 maires. Cette situation ne peut que faire douter les fusionnistes de la volonté fusionniste du maire de Château d’Olonne. Ce doute là aussi est pesant.

 

3) Nous notons que Monsieur Mercier a battu le banc et l’arrière banc pour faire un show avec sa majorité face à la presse locale.

S’il attaque avec véhémence et propos acides les déclarations des responsables d’Horizon Pays d’Olonne, HPO, il ne répond pas aux questions posées.

D'ailleurs, la violence des propos trahit la faiblesse de la position de Monsieur MERCIER.

En effet,  Il lui suffisait de dire « je suis favorable à la fusion et je suis un partenaire loyal des deux autres maires pour la mise en place d’une procédure commune débouchant sur la fusion avec un planning correspondant »

Or, jamais lui qui s’est fait élire en proposant la création d’une « commune nouvelle » ne se présente en déclarant qu’il est favorable à la FUSION. Quelle ambigüité, quel doute sur la volonté fusionniste du maire de Château d’Olonne !

 

4) Monsieur MERCIER pose des préalables à son adhésion à la démarche commune :

consultation des castelolonnais sans planning,

défense d’intérêts castelolonnais,

décisions castelolonnaises comme la modification statutaire de l’office de tourisme et l’embauche d’un directeur sans consultation de ses collègues,

construction d’un Hôtel de Ville qui ne sera ni adapté ni adaptable aux besoins d’une commune unique.

Est-ce ainsi que peut se construire la « commune nouvelle » ? Encore un doute.

 

5) Nous avons repris toutes les déclarations, tracts et profession de foi électorale du candidat Joël MERCIER : JAMAIS nous n’avons trouvé le mot FUSION ou « oui, je suis favorable à la FUSION »

Bizarrement jamais son prédécesseur et mentor Jean-Yves BURNAUD lui aussi, même s’il a fait semblant de suivre en 2009 ses collègues Louis GUEDON et Yannick MOREAU, ne s’est prononcé pour la FUSION.

 

Dans ces circonstances il est logique de douter de la volonté politique et même de la bonne foi de Monsieur MERCIER et de son équipe tant qu‘ils ne prononcent pas clairement ainsi: « oui, nous élus de Château d’Olonne, sommes des partenaires loyaux de nos collègues d’OLONNE-SUR-MER et des SABLES D’OLONNE, oui nous sommes pour la fusion réalisée avant la fin du mandat »

Tant que cette déclaration ne sera pas faite il est logique, normal et fondé qu’il reste un doute très sérieux sur la volonté des élus de la majorité de Château d’Olonne de vouloir la fusion.

 

La culture de l’ambiguïté par l’Équipe du Maire de Château d’Olonne ouvre un vaste champ où la culture de la méfiance se développera.

Pour l’instant, la majorité silencieuse des fusionnistes s’arque boute sur l’expérience passée ; elle ne veut pas retomber dans le schéma de 2009 où Château d’Olonne avec la complicité d’une certaine gauche a fait capoter le projet de FUSION.

Peut-on reprocher aux citoyens fusionnistes de poser tout haut des questions que se posent tout bas les citoyens du Pays d’Olonne ?  Ce ne sont pas les derniers propos de Monsieur Joël MERCIER qui ont levé le voile du doute.

 

 

 

Blog : www.olonnes.com

Nos parutions vous intéressent

 

ABONNEZ-VOUS … pour être avisés de chaque nouvel article mis en ligne

...pour ce faire (dans le cas où vous ne l'êtes pas encore) : Inscrivez-vous à la NEWSLETTER :

vous recevrez une « alerte » qui vous permettra par un simple clic d’accéder à tout nouvel article dès sa parution.

C’est gratuit, confidentiel, sans engagement et un simple « clic » aussi vous permet de vous désabonner

Merci de votre confiance : toutes remarques suggestions, critiques sur nos parutions sont les bienvenues .

Mode d’emploi

1) Allez sur la page d’accueil du blog en cliquant (clic +CTRL) sur www.olonnes.com 2) Puis allez dans la case NEWSLETTER (à droite en dessous des rubriques « ARTICLES RECENTS » et « PAGES ») : indiquer votre adresse mail et cliquer sur « abonner »…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

serrurier paris 25/03/2015 15:13

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement