Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 10:52
A quand la fermeture de Pôle emploi faute de clients ?

A quand la fermeture de Pôle emploi faute de clients ?

Suite de

http://www.olonnes.com/2014/11/le-chomage-c-est-intolerable-mais-ce-n-est-pas-une-fatalite.html

 

5,4 millions de français inscrits à Pôle Emploi  : intolérable !

 

GAGNER LA GUERRE DE L'EMPLOI

 

Ces pistes que nous proposons (sans aucune prétention mais par expérience) ont pour seul objectif d'évoquer des moyens pour recréer un climat de confiance qui a été détruit par une politique irresponsable faite par un personnel politique qui ne sait pas ce qu'est la vie du chef d’entreprise qui est le seul capable de créer de l’emploi productif et pérenne. La confiance est le socle indispensable sur lequel se construit une économie de prospérité.

 

Pour gagner la guerre de l'emploi quelques suggestions à minima :

 

1) L'engagement des pouvoirs publics : plus aucune réglementation sociale supplémentaire pendant au moins 5 ans. Abandon des usines à gaz « pénibilité », du livret individuel formation CNFPT,

 

2) Abattement des charges sociales pour au moins 3 ans (voire zéro charges patronales car il faut un choc pour recréer la confiance et le désir d’entreprendre avec des coûts compétitifs) sur tout nouveau poste créé. Suspension des seuils.

 

3) Oui, aux 500 000 contrats d’apprentissage promis par le gouvernement mais avec simplification des règles, soutiens financiers garantis, suppression des dernières règles qui ont été catastrophiques, présence en soutien des enseignants dans les entreprises d’accueil,

 

4) Privilégier PME et PMI qui embauchent ; ce sont elles créent de l’emploi productifs plus que les grands groupes qui peuvent jouer avec la législation,

 

5) Quand le bâtiment, va tout va : suppression des « obstacles » DUFLOT qui ont tué le marché et aides à l’investissement immobilier,

 

6) …et si on veut arrêter l’hémorragie de nos jeunes entrepreneurs qui fuient à l’étranger : reconnaissance à leur droit de se créer un patrimoine personnel digne de leurs investissements personnels, des risques pris parfois surhumains et donc supprimer impositions confiscatoires et contrôles indignes où ils sont présumés coupables…

Cela passe par la formation de tous les corps d’inspection (impôts, travail, URSSAF, médecine du travail…) qui sont là pour conseiller soutenir et simplement éventuellement sanctionner.

 

Nous avons oublié…obligation pour les élus et les fonctionnaires à haut niveau décisionnaire d’aller travailler quelques semaines dans une petite entreprise tous les 3 ans au minimum ! Nous écrivons travailler et non faire de la figuration médiatique.

 

CES PRECONISATIONS ONT UN COUT SUPPORTABLE POUR LA FRANCE ET LES FRANCAIS A CONDITIONS...

 

Toutes ces préconisations ont un coût…oui, certes, mais il sera supportable puisque les français ont une Epargne estimé à plus de 4 000 milliards d’euros…plus que la dette, plus qu'une année de PNB...Ces 4 000 milliards sont l'indice de la peur qu'ont les français de l'avenir et elle bat des records. Cela, on ne le dit pas assez : j'ai peur, j'épargne !

 

Et puis il faudra  pendant une durée limitéede quelques années  augmenter de 2 points la TVA  pour compenser certaines pertes de recettes pendant la phase de mise en route des réformes ?

 

Ce "sacrifice des ménages" ne sera acceptable que :

- si nos dirigeants donnent l'exemple de la réforme de l'Etat, de la diminution de son train de vie et de celui  collectivités territoriales,

- si nos élus donnent l'exemple en acceptant de sacrifier symboliquement quelques uns de leurs avantages et privilèges exorbitants que les français ont découverts durant cette période de crise et qu'ils ressentent comme une injustice : "enrichissez-vous notamment par le cumul des mandats électifs et autres fonctions dans les organismes tels que syndicats communaux, cantonaux, départementaux...pendant que nous citoyens nous devons nous serrer la ceinture"...l'écharpe d'élu doit-elle être dorée ou bien être avant tout un honneur avec mandats passagers et non une fonction à vie richement rémunérée ?

 

UNE CONJONCTURE PARTICULIEREMNT FAVORABLE AUX GRANDES REFORMES

 

De plus, les circonstances sont favorables grâce :

- à un prix du pétrole qui est passé en quelques mois de 120 euros à moins de 70 euros le baril,

- à des taux d'intérêts pour les emprunts proches du 0 %,

- un euro à la baisse qui facilité les exportations.

Si le gouvernement veut redorer son blason et faire oeuvre utile qu'il profite de ces circonstances favorables pour faire les réformes nécessaires même par ordonnances...le chômage n'attend pas, le Pays est en danger de crise morale, politique et économique :  à circonstances exceptionnelles, procédures exceptionnelles.

 

OSERA-T-IL ?

 

RECONQUERIR LA CONFIANCE DES FRANÇAIS et de nos entrepreneurs présents et à venir : cela n’a pas de prix ! Redonner courage et espoir aux chômeurs : cela n'a pas de prix. Puisque cela permettra de recréer des emplois productifs et non des emplois "fictifs" dans le secteur public peut-être parfois nécessaire mais non productif.

 

Maintenant vos réactions à notre réflexion...merci

 

 

Nos parutions vous intéressent Blog : www.olonnes.com ABONNEZ-VOUS …

pour être avisés de chaque nouvel article mis en ligne ABONNEZ-VOUS…

pour ce faire (dans le cas où vous ne l'êtes pas encore) : Inscrivez-vous à la NEWSLETTER : vous recevrez une « alerte » qui vous permettra par un simple clic d’accéder à tout nouvel article dès sa parution.

C’est gratuit, confidentiel, sans engagement et un simple « clic » aussi vous permet de vous désabonner

Merci de votre confiance : toutes remarques suggestions, critiques sur nos parutions sont les bienvenues .

Mode d’emploi

1) Allez sur la page d’accueil du blog en cliquant (clic +CTRL) sur www.olonnes.com

2) Puis allez dans la case NEWSLETTER (à droite en dessous des rubriques « ARTICLES RECENTS » et « PAGES ») : indiquer votre adresse mail et cliquer sur « abonner »…

Partager cet article

Repost0

commentaires