Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 22:01
CHATEAU D'OLONNE : conseil municipal du 27 octobre 2014

LA FUSION S'INVITE AU DEBAT AVEC DEJA UNE NOUVELLE MARCHE ARRIERE DU MAIRE DE CHATEAU D'OLONNE

 

1er ACTE ...on parle FUSION

Le Conseil Municipal de Château d'Olonne se tenait en l'Hôtel de Ville ce lundi 27 octobre 2014.

L'approbation du procès-verbal du précédent Conseil Municipal du 13 octobre a été pour les élus de la liste d'opposition "Ensemble, agir pour le changement" l'occasion de poser une question que nombre de castelolonnais se posent.

En effet, le maire Joël MERCIER avait précisé le 13 octobre sa position  lors du débat sur la motion d'engagement des 3 maires sur la fusion "pas à n'importe quel prix". L'opposition de droite fusionniste  voudrait voir lever l'ambiguïté de cette formule. Qu'est-ce que cela signifie ?

Le maire répond sur ce que devrait être la motion à savoir "être un projet".

Nous avons  un peu de mal à comprendre la portée de cette réponse. La motion du 13 octobre 2014 adoptée par les 3 conseils municipaux

voir

 

http://www.olonnes.com/2014/10/fusion-des-communes-un-evenement-a-resonance-nationale-au-pays-d-olonne-une-premiere-etape-franchie-mais-la-route-sera-longue.html

 

est un engagement sans restrictions des 3 maires pour la fusion avant la fin de la mandature...le maire de Château d'Olonne, par son interprétation de la motion, est-il en train de faire marche arrière par rapport à son engagement électoral quitte à tromper ses électeurs ? Est-il en train de mettre en place une stratégie pour esquiver la FUSION ?

Tout cela sous la haute surveillance de l'ancien Maire Jean-Yves BURNAUD anti fusionniste viscéral.

Toujours est-il que les explications de Joël MERCIER sur ce "pas à n'importe quel prix" ,pour le moins, manquent de clarté  ...s'il y a un prix c'est qu'il y a marchandage, négociation donc possibilité d'échec ? ...cela n'est pas prévue dans la motion du 13 octobre.

Question simple de l'opposition, réponse ambigüe qui ne clarifie pas la position du maire et qui doit inquiéter les "fusionnistes" et les élexteurs castelolonnais.

 

 

2 ième acte : encore la FUSION !

 

Ce n'est pas la stérilisation des oeufs de goélands qui a passionné les élus mais plutôt la question surréaliste de la transformation de l'Office de Tourisme géré actuellement sous le statut "association " en gestion communale avec un statut d'Etablissement Public Industriel et Commercial EPIC.

Quoi de plus naturel sauf que...

Nous apprenons dans la foulée que, parmi les transferts de compétences à la Communauté de Communes des Olonnes, figure le tourisme avec la fusion des 3 Offices de Tourisme de Château d'Olonne, Olonne-sur Mer, Les Sables d'Olonne .

Ce projet inquiète, interroge l'opposition et Jean-Pierre CHAPALAIN, tête de la liste d'opposition "Ensemble, agir pour le changement", ne comprend pas : 

"pourquoi dès lors changer le mode de fonctionnement actuel de notre office de tourisme, recruter un directeur (pour 3 ans maximum) , élaborer un budget primitif y consacrer du temps et donc de l'argent, pour une structure dans l'espérance de vie est au minimum de 7 mois et au maximum de 3 ans "

" vous devriez avoir à coeur, à la condition d'être réellement convaincu du bien fondé de la fusion, de créer un office de tourisme intercommunal qui regrouperait les trois structures actuelles"..." nous considérons inutile de changer le mode de fonctionnement de notre office de tourisme."

La réponse de l'élu de la majorité Raymond GAZULL qui n'a aucune délégation officielle d'ajoint ni au tourisme ni à l'économie ne répond pas à la question.

Le maire tente de reprendre la main en faisant appel au réglement "il faut rester à l'ordre du jour" et d'ajouter "si certains souhaitent une fusion rapide, Château d'Olonne a toujours dit qu'elle envisageait la fusion d'ici la fin du mandat...pas une fusion à la hâte."

On cherche toujours à l'issue de ce débat pour quelle sombre raison l'Office de Tourisme de Château d'Olonne doit changer de statut en engageant son personnel dans une impasse.

 

A l'issue de ce conseil municipal les castelolonnais auront compris que tout ne va pas pour le mieux entre Les Sables d'Olonne et Olonne sur Mer d'une part, et d'autre part, Château d'Olonne qui restera sur le quai quand le train de la fusion va passer. Splendide isolement pour lequel les castelolonnais trompés n'ont pas voté.

Nous reviendrons sur le sujet

 

A SUIVRE...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires