Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 21:05
Faux chômeurs, faux demandeurs d'emploi

POLE EMPLOI : le Ministre du Travail, Monsieur François REBSAMEN, soulève une polémique inutile sur un sujet sensible

 

Les contrôles de Pôle Emploi sur les « faux chômeurs » (chômeurs qui ne recherchent pas vraiment un emploi). doivent être renforcés.

 

Suite à cette maladresse verbale du Ministre et à son exploitation médiatique outrancière il est nécessaire de faire des mises au point :

- Toute législation sociale qui génère des droits génère des abus, des truandages : fraudes aux absences pour maladie, fraudes pour les remboursements de frais et actes médicaux, fraudes au RSA, fraudes en matière de formation professionnelle, fraudes sur les allocations Pôle Emploi ex ASSEDIC…il va y avoir les règles sur la pénibilité il y aura des fraudes…sauf que quand il y a des estimations sur ces fraudes…elles ne concernent que 1 à 5 % des enjeux,

 

- Monsieur François REBSAMEN …a-t-il eu l’avantage et surtout la douleur de connaître le statut de « demandeur d’emploi » ? Il paraît que NON. Qu'il sache que des déclarations ministérielles ne créent pas d’emplois mais qu'elles peuvent ajouter inutilement de la douleur à la douleur qu'endure celui qui se trouve brutalement privé d'emploi. Le chômage casse l'homme ou la femme qui le subit.

 

- Les responsables des syndicats et les politiciens qui crient « au scandale !» connaissent-ils eux bien le fonctionnement de l’accompagnement des demandeurs d’emploi, les moyens mis pour ce faire, le statut du personnel chargé du suivi des chômeurs qu’il soit salarié de Pôle Emploi ou de sociétés à qui cette tâche est déléguée ?

 

- Mais surtout savent-ils tous ceux qui parlent que ce sont des empilements de législation et d’imposition, de taxation, normes et toutes autres contraintes techniques, fiscales, sociales.. qui ont tué l’emploi productif et l’emploi tout court, S’il n’y a pas de création d’emplois, s’il n’y a pas de croissance économique  il n’y aura pas de baisse du chômage.

Tant que l’État et toutes ses annexes et les collectivités locales ne se réformeront pas il n’y aura pas de confiance, l’économie continuera à se dégrader…et le chômage croîtra.

 

- Paradoxe : on pourrait se poser la question : un Ministre de l’Emploi et du Travail est-ce nécessaire ? Ne faudrait-il pas deux, trois… ministres des Finances, de l’Économie et de la ré industrialisation et supprimer le ministère du travail ? Certes, supprimer le poste de ministre du Travail fera un chômeur de plus... même pas, car il retrouvera une bonne place à la mairie de DIJON et dans quelques autres institutions, son salaire sera maintenu…

 

Retirons cette hypothèse ; le sujet est trop douloureux, sérieux pour qu’on puisse en rire. Le problème n’est pas celui de la chasse aux faux chômeurs il est bien celui du rétablissement des conditions de reprise de la croissance qui, seule, peut créer de l’emploi.

Partager cet article

Repost0

commentaires