Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 08:52
NOTES DE LECTURE : politique et petites phrases assassines, ce n'est pas cela GOUVERNER !

La lecture du livre de Patrice DUHAMEL et de Jacques SANTAMARIA "Les FLINGEURS , Anthologie des cruautés politiques"  (chez PLON)   ne nous a pas réconcilié avec le monde des ambitions souvent malsaines des politiciens qui ont régné ou règnent actuellement et provisoirement sur la FRANCE.

 

Quand on voit l'acharnement du Général de Gaulle mis pour contrer Georges POMPIDOU qui légitimement nourrissait l'ambition de lui succéder...au prétexte que le Général de Gaulle n'a pas eu de prédécesseur...et que donc il ne doit pas avoir de successeur !

On découvre ou redécouvre les relations pestilentielles entre le président François MITTERAND et Michel ROCARD puis celles entre Nicolas SARKOZY et François FILLON

Parlant de ce dernier le Président SARKOSY dit à l'un de ses ministres" Ce n'est pas la peine de lui en parler, ça ne sert à rien puisqu'il ne sert à rien" dit le Président SARKOZY...et ces rapports entre le Président et son premier Ministre ont duré 5 ans ! Quel gâchis !

 

LES QUERELLES DE PERSONNES PASSENT AVANT L'INTERET DE LA FRANCE

 

Les auteurs nous font remonter à la royauté, aux républiques successives, à la véritable guerre GISCARD D'ESTAING contre CHIRAC...des combats épuisants entre hommes et non des combats projets contre projets, des explosions d'EGO, de l'énergie pour détruire l'autre même s'il est son plus proche collaborateur. Cette énergie aurait pu être mieux utilisée.

Que d'affrontements personnels ont remplacé les affrontements d'idées !

Mais où est l'intérêt supérieur de la France?

Mais où est l'intérêt général ?

 

On comprend mieux ainsi  la triste période que nous vivons : au moment où le navire FRANCE (il était si beau le vrai  paquebot "FRANCE"!) prend l'eau de toutes parts, nos politiciens ont le regard bloqué, figé  sur les échéances électorales, sur leur place demain...

Au moment où le monde se focalise sur les économies d'énergie nos politiciens dépensent toute la leur dans les querelles intestines et personnelles.

Mais ce n'est pas cela que les citoyens veulent : ils veulent de grands serviteurs de l'Etat, des porteurs d'espoirs et de projets, des hommes et femmes capables de prendre les décisions qui s'imposent.

 

Merci messieurs les auteurs de ce "mémo". Vous nous avez obligé à une réflexion estivale sur les causes du mépris que les français affichent à l'égard de tous nos politiciens, de tous bords...nous devrions dire sur ces 20% de nos politiciens et leur cour qui pourrissent les 80% qui sont les véritables serviteurs de la France mais qui n'ont qu'un seul droit : celui de se taire.

Il y a parmi ceux-ci cetains élus qui pourront assumer la relève, si le peuple français décide de secouer le cocotier comme il sait parfois le faire.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Martine. 12/08/2014 06:52

Excusez moi pour mon précédent commentaire très famillier. J'avais deux blogs ouverts devant moi, j'ai lu l'article en pensant qu'il était écrit par une de mes amies blogueuses qui aurait pu l'écrire. Le sens du commentaire reste le même

CACO 12/08/2014 14:29

Si on ne met pas une dose d'optimisme...que laissera-t-on comme message à nos enfants sur "l'art de gouverner" , sur le sens de l'intérêt général, suer le dévouement à la chose publique. Ce qu'il faut c'est faire taire ceux qui pourrissent le système et ceux qui par lâcheté, flatterie, ambition, intérêt les défendent.

Martine. 12/08/2014 06:47

Un livre que j'aimerais bien lire. Tu as tout dit. La politique est bien souvent réduite à une confrontation des pouvoirs au niveau national mais aussi hélas au niveau local... Pour vouloir accéder aux plus hautes fonctions nationales ou territoriales il faut avoir le sens du pouvoir. je crois hélas que cela restera ainsi et suis moins optimiste que toi dans ta conclusion. Je partage sur facebook. Bises