Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 21:15
LA FRANCE DE 2040,  NOTES DE LECTURE : LETTRES BENINOISES de Nicolas BAVEREZ

PAMPHLET-FICTION

 

À ne pas lire quant à l’approche de la rentrée on a déjà le cafard sauf si …

 

Et pourtant sur ce pamphlet fiction sur l’état de la France qui nous projette en 2040 il y aurait tant à dire.

Par moment, on a l’impression de vivre effectivement le cauchemar d’une France qui continue sa descente aux Enfers.

Elle est aux mains de politiciens qui ne voient rien, n’entendent rien, partent en vacances comme  « monsieur tout le monde » qui en a les moyens en espérant que les choses s’arrangeront spontanément alorsque tout va mal : la dette, la sécurité, l'industrie...

Cet extrait illustre malheureusement ce sombre avenir qui nous menace peut-être.

Il permet aussi de décrypter le présent.

« Peut-on légitimement assurer la survie d’une nation où il est hautement condamnable de s’enrichir par le travail et l’épargne mais légitime de s’enrichir par le sport, le jeu et le divertissement, voire par la délinquance et le crime.

L’explication réside peut-être dans l’idolâtrie de l’égalité.

Elle tolère la réussite quand elle est le fruit du hasard devant lequel tous sont présumés égaux ; elle la maudit lorsqu’elle résulte d’une aventure entrepreunariale impliquant volonté, imagination et goût de l’effort qui ne seront jamais universellement partagés.

La seule certitude : c’est un État en faillite et une société en dépression collective. Et une jeunesse qui n’a d’autre choix que le chômage ou l’exil.

Reste une nation de retraités, de chômeurs et de fonctionnaires dont l’actif se réduit à un monceau de dettes et dont l’avenir s’écrit au passé. »

Si l’on veut être réaliste il faut avoir lu cet ouvrage. Il faut s’armer de courage pour garder l’espoir d’un sursaut national, européen avant que 2040 vu par l’auteur n’arrive. Il faut savoir dire et écrire à nos politiciens : savez-vous où vous nous menez, où vous allez ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cardio 21/08/2014 18:14

Toujours aussi agréable et rafraîchissant un tel ouvrage de Nicolas Baverez que nous apprécions toujours.
Une nuance toutefois : il faudra aussi bientôt ne plus dire (ni écrire) "une France de retraités", mais une France de "petits retraités" car les autres, les premiers, ont depuis 2 années maintenant compris qu'ils se devaient - pour pouvoir eux aussi continuer à vivre décemment - de quitter leur beau pays tant mis à mal par les politiques !

CACO 22/08/2014 16:53

Hélas OUI puisque les retraités petits et grands sont considérés comme des nantis taillables et corvéables à merci . Ils ont gagné leurs droits à la retraite en travaillant souvent 45 heures par semaine et plus jusqu'à 65 ans et plus !
Le système de retraite par répartition n'est bon que si les règles ne sont pas changées en cours du jeu !...sinon les politiques incapables de se réformer, de réformer l'état et le système social à la française tapent sur ceux qui sont vulnérables .

CACO 22/08/2014 16:41

Hélas OUI puisque les retraités petits et grands sont considérés comme des nantis taillables et corvéables à merci . Ils ont gagné leurs droits à la retraite en travaillantb souvent 45 heures par semaine jusqu'à 65 n