Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:07
PAYS D'OLONNE : des projets de mairies neuves est-ce raisonnable ?

DE NOUVELLES MAIRIES AU PAYS D’OLONNE

 

Pour Château d'Olonne il faut prendre en considération que les conditions de travail du personnel municipal doivent être améliorées comme doivent l’être les conditions d’accueil du public. L’accessibilité doit aussi mise aux normes.

Mais…

Rappelons le projet : on rase l’Hôtel de Ville actuel et on en reconstruit un nouveau sur la parking actuel de la Mairie.

Le nouveau bâtiment aura 350 m² de plus que l’ancien.

 

LES ARGUMENTS CONTRE CE PROJET

 

1) Il y a d'autres solutions que de détruire l'actuel Hôtel de Ville pour en construire un nouveau à 4,6 millions d'euros (estimation de départ, terrain non compris !) .

En effet, avec la baisse du nombre d’élèves dans les écoles des espaces deviennent disponibles…et la courbe du nombre d’enfants scolarisés ne sera pas inversée dans les années qui viennent.

Donc, près de l’hôtel de Ville actuel des locaux vont se libérer.

Au centre-ville, d’autres espaces ont aussi ou sont aussi disponibles.

Ainsi, de nombreuses propriétés ont fait l’objet de transactions autour de l’Hôtel de Ville ; elles auraient dû être préemptées pour permettre la création d’un vrai Centre-Ville en réservant des aménagements éventuels pour l’hôtel de Ville.

Cette proposition permettrait d'attendre l'impact sur les structures municipales de la mutualisation des services intercommunaux et de l'éventuelle fusion des communes.

 

2) Des études ont été faites dont la dernière : requalification du Centre Ville en début 2013 et celle du cabinet ALTERLAB en 2009  pour aménager un Centre-Ville vivant, attractif.

Le Centre-Ville de toute cité qui se respecte s’organise autour de l’Hôtel de Ville, de l’Église, des lieux d’accueil, de rencontres et de services (commerces, maisons des associations, salle polyvalente, centre de soins, salles de spectacles, commerces…).

Actuellement il y a la salle culturelle Gargamoelle d’un côté, pas de marchés, l'aire des Vallées d’un autre côté, une église isolée difficilement accessible dès qu’il y a une cérémonie, des commerces qui ont du mal à vivre…

 « Poser » un nouvel Hôtel de Ville sans utiliser ces études et sans vision globale d’un cœur de ville est une erreur grave

 

3) Construire un nouvel Hôtel de Ville pour ajouter 350 m2 à l’existant pour un coût de 4.6 millions d’euros en se basant sur la répartition des services municipaux tels qu'ils étaient en 2013 n'a pas de sens puisqu'il est décidé en 2014 de mutualiser les moyens entre les 3 communes et la Communauté de Communes. En effet, on ne connaît pas les besoins et les implantations des futurs services intercommunaux et le début de cette mutualisation sera effectif au 1er janvier 2015. Il aurait fallu construire un projet avec des locaux adaptés à la mutation annoncée ou au moins adaptables.

Or, en Conseil Municipal il vient d'être décidé de la construction d'un Hôtel de Ville sur la base de l'existant alors que les besoins vont changer.

 

4) L’argument de Jean-Yves BURNAUD ancien maire et de son successeur qui consiste à dire que l’immeuble ayant plus de 50 ans  doit être détruit ne tient pas la route : combien de mairies en FRANCE, combien d’édifices publics et privés ont plus de 50 ans et sont adaptables et adaptés aux conditions de 2014.

 

5) Dans son plaidoyer pro domo Monsieur Jean-Yves BURNAUD fait état de « la similitude entre les communes voisines que sont Olonne sur Mer et Château d’Olonne ». Sur ce point nous tombons dans la caricature (pour ne pas utiliser des mots plus blessants).

 

En effet, l'autre projet de Mairie nouvelle au Pays d'Olonne : celui Olonne sur Mer s'inscrit dans une autre logique

 Á Olonne sur Mer, la création d’une nouvelle mairie a été justifiée par son maire :

 

1) Elle s’inscrit justement dans le cadre de la revivification du Centre-Ville d’Olonne sur Mer, de la mise en valeur de l’Église en prenant en considération que le contournement d’Olonne-sur-Mer va désengorger le Centre-Ville et permettre d’en faire un lieu de vie accueillant.

C'est tout ce que refuse et a toujours refusé de faire Jean-Yves BURNAUD incapable de porter un projet global pour créer un Centre-Ville à Château d'Olonne.

Olonne sur Mer va avoir une nouvelle place "de cœur de ville" autour de son Eglise .

Ceci ne sera possible qu'en rasant l'Hôtel de Ville actuel qui, lui, est plus obsolète si on le compare à celui de Château d'Olonne.

 

2) Ce projet vise à redonner vie au domaine de la JARRIE au centre ville aussi. C'est aussi donc une action de mise en valeur du patrimoine de la ville. 

Il fallait bien faire quelque chose de ce Logis devenu municipal.

Il sera donc la maison commune des Olonnais avant de devenir une  mairie annexe de proximité couplée à une maison des associations et à la médiathèque.

 

Donc, nous pouvons ainsi comprendre le projet d'Olonne-sur-Mer inscrit dans le vaste projet d'un nouveau centre ville et celui de Château d'Olonne qui restera une ville de 15.000 habitants sans coeur de ville. 

 

Ce n'est pas parce que l'ancien maire de Château d'Olonne Monsieur Jean-Yves BURNAUD avait décidé depuis des années de construire une nouvelle mairie qu'il fallait décider de détruire la mairie actuelle pour en poser une nouvelle sur le même site.

Les temps ont changé,

 Les besoins vont changer : il faut tenir compte de cela.

Si le projet est en 2014 une erreur il ne faut pas persister dans l’erreur en s’abritant derrière une argumentation qui ne tient pas et qui a pour but de tromper les castelolonnais qui vont financer cette erreur.

 On a d’ailleurs remarqué que durant la campagne électorale 2014 Monsieur Joël MERCIER, le futur maire, a bien évité de mettre ce sujet comme projet de mandature.

 

Ce projet aurait dû faire débat mais celui qui ne pense pas comme l’ancien maire Monsieur Jean-Yves BURNAUD est taxé de  "détracteur" »(Journal des Sables du 19 juin 2014) ce qui lui évite de répondre aux questions posées et aux contrepropositions faites.

Quant au nouveau Maire de Château d'Olonne  il abandonne ses prérogatives en laissant son prédécesseur répondre à sa place comme s'il refusait l'héritage. 

Ajoutons que l’élaboration du projet par l’ancien maire faite en comité restreint a eu pour conséquence que l’opposition, sous la précédente mandature, écartée de la conception du projet, a refusé de participer aux débats qui ont suivi car tout était ficelé d’avance. et une grave et coûteuse erreur de gestion.

Partager cet article

Repost0

commentaires