Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 21:05

L'HISTOIRE EN IMAGES : un petit cours d'eau "la Combe" en VENDEE ("frontière" entre les communes de Château d'Olonne et Talmont Saint Hilaire) s'enfle suite aux pluies de février 2014...un obstacle, le défaut d'entretien des rives lui bouchent l'accès à la mer...un lac naît, l'eau submerge la route...

Février 2011

Février 2011

Février 2011

Février 2011

Février 2014 : 75 millimètres de pluie au lever du jour...derrière la voiture en arrière plan un lac artificiel est né

Février 2014 : 75 millimètres de pluie au lever du jour...derrière la voiture en arrière plan un lac artificiel est né

Février 2014 : le bouchon a sauté...l'eau du cours d'eau emporte tout

Février 2014 : le bouchon a sauté...l'eau du cours d'eau emporte tout

Mai 2014 : la voie est rouverte

Mai 2014 : la voie est rouverte

Mai 2014 : le cours d'eau "La Combe" a retrouvé son petit lit. Pour qu'il traverse la route il a droit à cette buse qui se repose sur l'ancienne buse dont l'obstruction a causé les dégâts que l'on a constatés.

Mai 2014 : le cours d'eau "La Combe" a retrouvé son petit lit. Pour qu'il traverse la route il a droit à cette buse qui se repose sur l'ancienne buse dont l'obstruction a causé les dégâts que l'on a constatés.

On attend la solution définitive : un pont ?

On attend aussi que les leçons de certaines négligences soient tirées en matière d'entretien des cours d'eau côtiers (pour ce qui concerne ce dossier).

Il existe bien un "organisme" le SAGE (Schéma d'Aménagement et de la gestion de l'eau ) qui a travaillé sur un projet de contrat territorial pour l'entretien et la restauration des milieux aquatiques.

Le SAGE applique le principe de la "solidarité territoriale" au niveau AUZANCE VERTONNE et COURS D'EAU COTIERS.

Malheureusement malgré les efforts considérables de quelques élus au sein du SAGE  et du personnel  qui y croyaient (et les faits leur ont donné raison hélas !) on a noté le désintérêt de la majorité des élus concernés.

Aux nouveaux élus de reprendre le dossier : l'eau cela se gère "collectivement et solidairement". On évitera ce type de catastrophe voire pire.

 

On attend aussi un plan de protection du littoral : que faut-il "défendre", "que faut-il abandonner ?".

La montée du niveau de la mer, les modifications climatiques vont continuer leurs effets destructeurs. Que faut-il sauver ? Et avec quels moyens ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Per Gwez 23/05/2014 10:25

Si on ne peut guère faire quelque chose pour empêcher le relèvement du niveau de la mer, nos élus peuvent - par contre - se dispenser de délivrer des Permis d'Aménager à un (ou des) Promoteur(s) immobilier(s) sur des Zones Humides ou au bord de vallées littorales (comme celle de La Combe).
Nos nouveaux édiles ne peuvent plus s'exonérer derrière de fallacieux prétextes d'ignorance ou d'incompétence administrative: ils sont désormais sous "haute surveillance" citoyenne...
Merci aux vigilants veilleurs de CACO!

CACO 27/05/2014 15:28

Oui veilleurs...mais il ne faut pas se relâcher..PAR EXEMPLE : hier soir 26 mai 2014 le Conseil Municipal de Château d'Olonne a voté l'adoption du projet d'un nouvel Hôtel de Ville sans intégrer la démarche qui doit conduire à la commune unique au Pays d'Olonne et donc plus de nécessité d'avoir un hôtel de ville nouveau (4.6 millions d'euros sans le prix du terrain) à Château d'Olonne. Ce projet devrait être différé ou aménagé pour faire face aux besoins de la commune unique : niet on reste sur le projet de 2013 !