Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:57
EUROPE : élections, enjeux importants

ESSAYONS DE VOIR L'EUROPE COMME ELLE EST, COMMENT ELLE FONCTIONNE, LA PLACE DE LA FRANCE

 

Nous vous livrons quelques extraits du livret de Pascal LAMY intitulé  "Quand la France s'éveillera". Pascal Lamy a exercé deux mandats comme Président de l'Organisation Mondiale du Commerce et à travers ce petit ouvrage il met les points sur les i sur la France et les français, l'Europe, la mondialisation et livre aussi un message d'espoir : "le monde regarde l'Europe et nous regarde".

On voit apparaître près des bureaux de vote une kyrielle de panneaux encore vierges...mais qui ira voter ce 25 mai et pourquoi aller voter ?

 

La crise en France : la faute à qui ?

Pascal LAMY nous livre son analyse :

"Dénoncer les pays émergents comme les responsables des difficultés françaises relève soit de l'ignorance, soit de la mauvaise foi populiste. Et cela est d'autant plus contreproductif que les sources de la croissance de demain se trouvent précisément dans ces pays. S'éloigner d'eux, c'est donc non le risque, mais la certitude de se priver du dynamisme mondial."

"L'Europe dégageant un excédent important (en matière de commerce international ) ne s'en tire pas trop mal. Au contraire, mais ce qui est vrai pour l'Europe dans son ensemble ne l'est pas, dans le cas particulier, de la France"...

" Tout d'abord, c'est dans la zone euro que la France enregistre son plus important déficit des échanges commerciaux : 40,9 milliards sur 67 milliards d'euros de déficit en 2012

Autrement dit, elle enregistre son plus important déficit avec des pays - Allemagne, Belgique, Italie...- qui ont la même monnaie, qui ont peu ou prou les mêmes conditions sociales de production (salaires, conditions de travail...) et les mêmes normes environnementales décidées à Bruxelles ou à Strasbourg.

Hors importations énergétiques, la France, en déficit avec ses pays voisins de la zone euro, dégage un excédent avec le reste du monde."

 

Donc, si ce n'est pas la faute aux autres, si nos exportations et notre industrie périclitent, cela ne peut plus être que la faute à la France elle-même et à son "modèle"!

 

Cessons d'accuser l'Europe, la mondialisation mais regardons-nous dans la glace et agissons !

 

C'est aussi pour cela que les élections européennes du 25 mai prochain méritent de vrais débats.

Il faut que la France envoie des députés qui rendront au pays la place prééminente perdue : rappelons-nous les couples franco allemands : de Gaulle Adenauer, Giscard d'Estaing Schmidt, Mitterand-Kohl, Chirac Schroeder, Sarkozy Merkel...chaque couple a marqué l'histoire des avancées positives de l'EUROPE .

 

Le Parlement européeen n'est pas une simple chambre d'enregistrement : il peut censurer tous les textes, il peut censurer un membre de la commission...à la différence du fonctionnement des institutions françaises le travail des députés européens ne se fait pas comme au sein du Parlement français...dans le bruit, la cacophonie. En effet les textes proposés aux députés résultent d'un consensus obtenu en commission et le débat au Parlement clot "les négociations" qui ,ont eu lieu avant le débat.

 

L'histoire de l'EUROPE ce n'est pas que les malheureux quota de pêche, que les normes contraignantes mais unificatrices, que la PAC : Politique Agricole Commune...c'est un groupe de Pays unis par la géographie, l'histoire. Le Parlement européen n'est pas un truc abandonné aux technocrates.

 

L'EUROPE, son Coneil des Ministres, sa Commission  c'est  une forme d'exercice de la démocratie. L'Europe c'est le contre-pouvoir à l'hégémonisme naissant des puissances qui émergent.

 

Ne rabaissons pas l'EUROPE !

 

En effet, n'oublions pas que l'Europe ce n'est que 7 % de la population mondiale mais 25 % de la production mondiale et 50 % de prestations de sécurité sociale dispensées dans le monde.(cité par Pascal LAMY reprenant les propos d'Angela MERKEL).

 

Comme certains le disent : sans l'EUROPE il n'y aurait plus de France !

Les jeunes l'ont bien compris. Le programme d'échanges internationaux ERASMUS concrétise à sa manière concrète leur adhésion à une EUROPE ...

Le fonctionnement de l'EUROPE est perfectible, l'EUROPE est en marche et nous en avons tous besoin.

 

 

A suivre

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires