Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 22:25
ELECTIONS EUROPEENNES : dans 3 semaines, le 25 mai 2014, VOTONS

ELECTIONS EUROPÉENNES DANS TROIS SEMAINES : une élection fondamentale, il faut aller voter ! 

 

Ne pas se tromper de débat…il faut parler de l’EUROPE que de l’EUROPE

RAPPELS

Dimanche 25 mai 2014 on votera, en France, pour élire74 députés…dans trois semaines !

La France est divisée en 8 circonscriptions.

Les élections dans les 28 pays le vote s’étaleront au cours de

Les élections européennes ont lieu tous les 5 ans. Ce sera la huitième élection européenne. La première a eu lieu en 1979 avec 60 % de votants, la dernière a eu lieu en 2009 avec 40% de votants !

 

NÉCESSITÉ D’ALLER VOTER

Le début du déroulement de cette campagne est particulièrement décevant : les candidats, les leaders des partis parlent plus de « leurs salades et ambitions personnelles » que de l’EUROPE de demain.

DANS LA CAMPAGNE  : Il ne s’agit pas uniquement d’élire des députés qui représenteront la France au parlement européen ; mais le débat est déporté :

- C’est pour les partis un test de leur « popularité et audience » : cela signifie que l’enjeu n’est pas la défense d’un programme européen mais celui d’avoir 10, 20…25% des votants pour « son parti »,

- Ce vote est transformé par un enjeu ramené au niveau national : ainsi l’UMP entend utiliser cette élection européenne pour en faire un scrutin sanction de la politique du gouvernement et du Président HOLLANDE ;

le Front National y cherche une consécration…

 

Est-ce sérieux d’occulter ainsi les enjeux européens ?

 

LES ENJEUX EUROPEENS SONT D’UNE TELLE IMPORTNCE QU’ILS DOIVENT ETRE LA SEULE BASE DU DÉBAT

Être souverainiste jusqu’à faire sortir la France de l’Union Européenne ou être intégriste en créant une Europe Fédérale. Le choix n’est pas entre une EUROPE dont le destin est confié à des apparatchiks et une Europe réduite à sa plus simple expression.

Une EUROPE qui pulvériserait « un demi-siècle d’efforts en détruisant ce que nous avons mis tant de temps à construire » ou une EUROPE fédéralisée alors que l’essentiel n’est pas harmonisé : sur le plan social, sur le plan fiscal, sur le plan défense, sur le plan politique étrangère…

- Il faut aller voter pour choisir leur EUROPE et ne pas laisser ce choix aux extrémistes,

- Un élu sera nommé Président des 500 millions d’européens ce ne sera plus un « fonctionnaire » nommé. Il aura une légitimité reconnue.

- Plus de démocratie moins de technocratie : réformer le fonctionnement de l’EUROPE devrait être le mot d’ordre des électeurs à leurs futurs députés européens,

- Renforcer l’Europe c’est renforcer la France ; en effet, surtout pour la zone euro qui repréente un vrai embryon d'entié de taille mondiale face aux 3 autres géants : les USA, l'URSS et le CHINE 

- Faut-il institutionnaliser l’Europe à deux vitesses : l’EUROPE des 28 et l’EUROPE des 18 de la zone Euro qui représente le noyau dur de l'EUROPE ?

- Faut-bloquer l’Europe à 28 c’est-à-dire exclure pour l’instant la Turquie.?

 

Si l’Europe sort affaiblie de cette consultation, la France en sortira encore plus affaiblie et isolée : « L’EUROPE n’est pas le problème de la France, mais la France pourrait devenir le problème de l’EUROPE si elle ne ressaisit pas et si elle ne reprend pas sa place à l’avant garde d’un continnet européen qui n’a vocation à devenir ni un musée ni un comptoir de Pékin » (François FILLON).

Et pour cela et pour bien d’autres raisons il faut aller voter même si on déplore une non campagne européenne et un débat souvent hors sujet.

Partager cet article

Repost0

commentaires