Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 23:15

LE RÉSEAU DE TRANSPORTS PUBLICS OLÉANE AU PAYS D'OLONNE EST UN GOUFFRE :

C’était prévisible et prévu.: attendons un bilan rendu public et sérieux pour voir si le gouffre est pire que prévu !

Un service public de transports n'est pas une opération rentable mais une gestion rigoureuse peut permettre d'éviter le pire et de permettre à une collectivité de maintenir ou instaurer un service public dont le déficit est maîtrisé et la qualité assurée.

Or au Pays d'Olonne les bus circulent à vide...

donc la qualité du service et sa gestion n'ont pas attiré les clients, donc c'est l'échec que le contribuable paye cash.. Le déficit est impressionnant mais prévu ! Car la non gérance du dossier n’a fait qu’accentuer. le malaise.

 

LES BUS OLÉANE UN MAUVAIS DÉPART EN 2013 AVEC UN CONTRAT MAL FICELÉ

Quand, en 2013, nous (élus de la communauté de communes des Olonnes CCO ) avons tenté de comprendre le nouveau contrat concernant les bus OLÉANE l’ancien Président de la Communauté de Communes Louis GUÉDON nous a jetés comme des malpropres. Vous retrouverez ci-dessous ces tristes épisodes de la démocratie locale dans les articles de ce blog

http://www.olonnes.com/article-conseil-communautaire-du-30-novembre-2012-suite-13097365.html

http://www.olonnes.com/article-le-president-de-la-communaute-de-communes-refuse-de-donner-la-parole-au-seul-elu-qui-pose-regulierem-113030013.html

Conseil communautaire du 30 novembre 2013

 

« Un coût pour la CCO de 13.5 millions d’euros pour les 6 années de la durée du contrat : c'est le montant du déficit qu'entreprises (taxe transport et contribuables) payeront.

Un tel dossier méritait bien réflexion, étude, consultation, discussion car les élus qui ne font partie ni de la commission ni du bureau de la CCO ont découvert le dossier 15 jours avant…un dossier de 78 pages !

Les élus avaient des questions à poser et comme d'habitude particulièrement et rituellement Jean-Claude ROSSIGNOL mais après sa première question sur le fonctionnement du TAD (transport à la demande)...le Président LOUIS GUEDON lui a interdit de poser ses autres questions que nous développerons dans le prochain article.

Puisque le droit de poser des questions inscrit dans le règlement intérieur de la CCO est supprimé...les élus concernés Jean-Claude ROSSIGNOL et Clément CHARRIER ont quitté la salle.

Il paraît que d'autres ont suivi...

Ils ont néanmoins rappelé au Président qui maniait à leur endroit l'invective et une ironie méchante qui se voulait vexante que la démocratie était restée à la porte de la Salle »

 

MALGRÊ LES LOURDES ERREURS COMMISES IL FAUDRA TROUVER DES SOLUTIONS POUR ORGANISER UN RÉSEAU ATTRACTIF DE TRANSPORTS PUBLICS AU PAYS DES OLONNES

 

On n’impose pas aux citoyens un mode de transport : on doit les convaincre d’adhérer à un mode de transport et rendre celui-ci attractif…sinon vous avez des bus qui circulent à vide dans une agglomération qui structurellement a besoin de transports publics. On ne bricole pas à l’intuition sur de tels dossiers qui engagent des millions d’euros : il faut des études sérieuses préalables (pas une enquête bidon), une adaptation permanente prévue au contrat… Le conseil communautaire de 2013 qui a pris la décision de choisir OLÉANE est sciemment passé à côté de cela.

Voilà comment une collectivité locale perd des millions d’euros !...

il n’y aura pas de responsable de ce fiasco…

Ainsi va la politique locale.

La réalité économique est plus dure que les impulsions d’élus.

Ces impulsions ont un coût qui ici est exorbitant.

Rappelons que le Pays d’Olonne a son poids de dossiers encombrants dont il faudra bien un jour faire le ménage et qu’il faudra donc des élus compétents et courageux pour prendre des déciisions qui s’imposent :

- Le Village Entreprises Nautiques, une nature morte à 1,5 million d’euros hors terrains,

- Le VENDÉOPOLE…5 voire 10 millions d’euros…

- Les Transports Urbains OLÈANE : 1.5 million d’euros de pertes annuelles en prévision et l’engloutissement de la taxe que paient les entreprises ! et les aménagements d'arrêts...

 

STOP AU GASPILLAGE, messieurs et mesdames les élus du Pays d'Olonne !

Partager cet article

Repost 0

commentaires